Western Australia, yihaaaaa ;)


Advertisement
Published: April 21st 2013
Edit Blog Post

En route mauvaise troupe !

Ça y est, j'ai réussi à m'échapper de Perth. Loin de moi l'idée de dire que cette ville ne m'a pas plu, mais c'était une ville, une grande ville... Disons que les paysages rencontrés sur la route sont plus intéressants à mes yeux, que tout ces étalages de building accompagnés d'une multitude incalculable de Français. C'est incroyable, à Perth, ou plutôt et surtout à Fréo, on se croirait en France. Rare sont les étrangers. J'exagère un peu forcément, comme à mon habitude, mais pas tant que ça non plus. Tout ça me pousse à faire un petit constat à l'égard des backpackers. Concrètement dans les backpacks, tu vas trouver toute sorte de nationalité : Français, Allemands, Italiens, Argentins, Anglais, Ecossais, Irlandais, j'en passe et des meilleurs. Mais dès que tu sors du backpack, que tu te mets à traverser l'Australie autrement qu'en avion, tu ne retrouve sur les routes quasiment que des Français (65%) et des Allemands (30%). Les 5% restants étant d'autre nationalité, et 5% je suis gentil. On se rend vite compte que nous ne sommes pas tous venu avec les mêmes objectifs sur cette petite île Australienne. Personnellement, des grandes villes on en a plein chez nous. Alors oui, quand je passe à Melbourne, Adélaïde, Perth, je m'y arrête forcément, mais de là à y passer l'année, non merci, très peu pour moi !! J'ai faim de désert, de plages magiques, d'animaux, de parcs nationaux, d'aventures quoi !

Alors voilà, Après un mois dans la ville la plus isolée du monde, j'ai posté une annonce sur gumtree pour proposer un lift jusque Broome, et peut être Darwin. Au final ce sera Broome, Darwin, on verra plus tard ! Après quelques rencontres je suis tombé sur Anita et Eduardo, appelé aussi Edou, ou Chouchou pour les intimes. Trop sympa, j'ai accroché direct, elle a un anglais de ouf et il est photographe... Forcément ça aide ! Pour la petite histoire, ne trouvant pas de lift ils m'ont appelé pour me proposer de louer une voiture, à 4, avec une anglaise, Sarah. J'avais laissé mon ancienne annonce, celle ou je cherchait une voiture pour un lift, et ils n'avaient même pas fait attention à l'autre annonce, celle ou j'étais l'heureux propriétaire d'un bolide de course de 1991 à 4 roues motrices ! À l'origine, je ne comptait voyager qu'à 3, il faut bien les mettre quelque part les backpacks et tout le barda qu'il faut transporter pour traverser ces grands espaces désertiques... Mais au final, Anita m'a convaincu d'embarquer avec nous Sarah. Je me suis dis qu'une anglaise ça serait cool, et comme ça je n'aurai pas à trop trop tenir la chandelle les longues nuits automnale Australienne. Parce que oui, on est plus en été ici, le soleil se lève donc à 6h et se couche à... 6h, ce qui est un petit peu tôt reconnaissons le, surtout quand on vit sur les routes, tout le temps à l'extérieur.

L'équipe au complète, on a fait les courses, acheter tout ce dont on avait besoin, et pris la route jeudi dernier (4 avril), en direction de notre première étape : « The Pinacles ». Après un mois sur Perth, où j'aurai logé chez des Australiens, en backpacks puis dans ma voiture, qu'il fût bon de retrouver les nuits étoilées ou aucune lumière ne vient polluer la nature environnante. Première étape, les Pinacles, assez difficile à décrire, les images parleront pour moi. En gros, ce n'est pas trop loin de la mer, des dunes de sables blanc et d'une végétation désertique. Au milieu de tout ces éléments, un espace de 2km carré, avec des pierres rocheuses s'élevant du sol jaune oranger, un endroit tout à fait particulier, calme et reposant. Repos nécessaire avant d'attaquer le nord de la côte ouest et ses mouches à ne plus savoir quoi en faire. Et en bonus, pour ces deux permiers jours, j'ai eu la bonne surprise de voyager avec Louis et Sara (mes potes français de Tasmanie) qui 'avaient rejoint sur Perth deux jours avant mon départ. Ça n'aura pas durer longtemps, puisque eux étaient moins précé que nous.

Le lendemain, après notre deuxième nuit, nous avons filé au « Kalbarri National Park » ou des petites gorges nous attendaient patiemment. Enfin... après 3 mois en Australie, j'ai finalement pu gouter à l'eau des rivières, sans crocodile qui plus est ! Pour tout avouer, j’attendais ça depuis un bail !! Ce n'est pas que j'en ai marre de la mer, mais les rivières c'est quand même sacrément cool aussi. Surtout quand quand elles sont situées en plein milieu d'un canyon vieux de quelques centaines de millier d'année voir plus 😊 Le soir venu, on voulait reprendre la route, de nuit, jusqu'à ce qu'une Aussie nous décourage, nous expliquant que la seule et unique route quittant Kalbarri était bondée de Kangourou la nuit. On s'est donc trouvé un petit spot en bord de mer pour y peacher nos tentes. N'ayant pas le droit de dormir là, on a mis le réveil bien tôt, pour le lever du soleil. Enfin pas vraiment besoin de réveil, à 6h les premières lueurs du jour te réveil directes ! Mais pas que ça... une affluence de 4x4 c'était pointé quelques minutes plus tôt, avec les planches de surfs dans les pick-ups et de quoi prendre le petit déj. Sans le savoir on s'est retrouvé sur un spot de surf de malade mentale. Les mecs étaient trop doué. Soit disant les vagues n'étaient pas top, pas une bonne journée en somme. C'est dommage, parce que d'après ce que j'ai vu, j'aimerai bien voir à quoi ça ressemble moi, un bonne journée !!

Après les gorges et les surfeurs, ce fut « Shark Bay » et plus précisément « Monkey Mia ». Pas vraiment l'endroit le plus sympa que j'ai visité d'Australie. Pour ne pas dire l'un des pires, mais d'un autre côté j'y ai vécu un truc assez inoubliable... C'est une plage ultra touristique, ou l'on paye pour venir voir des humains nourrir des dauphins. Attention, j'en entends déjà les irréductibles fan de Brigitte me dire : « Quoi, c'est inadmissible, tu as payé pour aller voir des gens nourrir des dauphins, c'est pas bien, il faut laissé les animaux se nourrir par eux mêmes ». Alors oui, c'est vrai, c'est pas bien. Mais une nouvelle fois, une petite histoire s'impose. Dans les années 50, une Australienne du coin, à pris l'habitude de nourrir les dauphins, pour son plaisir personnelle. Puis cette habitude c'est perpétuée avec les années, pour devenir aujourd'hui un attrape touriste. Un dauphin a besoin de 12kg de de poissons par jour, quand on ne leur en donne que entre 500 et 1500 grammes par jour. Donc ça va, ils ont tout de même toujours besoin de se nourrir par leur propre moyen. De plus, seulement 5 dauphins sont nourris tout les jours, toujours les mêmes. Mais ils viennent avec tout leur potes, on a donc eu l'occasion d'en voir une 20ène ! Pour le coup, une fois nourris les dauphins restent dans le coin. J'ai donc eu l'occasion, avec les copains, de me retrouver dans l'eau, à nager avec des dauphins venant sillonner entre nous, trop la classe 😊 Il y avait aussi des émeus et des pélicans qui trainaient un peu partout sur la plage 😊 On a aussi eu l’occasion d'aller à Shell Beach, une plage sans sable ni galet, mais composé de millions de milliards de petits coquillages blanc ! C'était d'une beauté...

Enfin après Shark bay est venu le temps du snorkling, la plongée en palme, masque et tubas. Coral Bay puis le parc national « Cape Range » en bordure de « Nigaloo Reef », à côté d'Exmouth. Des plages somptueuses, avec une barrière de corail à porter de palmes. C'était autre chose que le snorkling à Roses. J'y ai vu des poissons et des coraux de toutes les couleurs, des raies à ne plus savoir quoi en faire, dont une d'au moins 2-3 mètres d'envergures, des requins et même des tortues de mers. Et dire que ce n'est que le début, d'ici quelques mois, en Asie, j'irai surement en profiter pour faire mon premier baptême de plongée avant d'enchainer 😊 Malheureusement je n'ai pas d'images sous l'eau, ce souvenir restera donc dans ma petite tête, mais je vous encourage à venir jusqu'ici pour découvrir par vous mêmes toutes ces merveilles de la natures !

La suite et dernière étape du programme fût le national parc de Karajini, mais je vais garder ça pour plus tard, il y a déjà pas mal de lecture et de photos à regarder. Et ce fût tellement beau et incroyable que ce parc mérite à lui seul un petit blog. Sûrement l'un des plus beaux endroits ou j'ai eu l'occasion de mettre les pieds !

Maintenant que vous en avez l'eau à la bouche, c'est le moment de vous laisser profiter des photos, si ce n'est pas déjà fait 😉 A plouche et à très bientôt pour de nouvelles aventures !


Additional photos below
Photos: 93, Displayed: 28


Advertisement



23rd April 2013

beau periple !
c'est avec plaisir que je regarde ton aventure ! faut que je vois si on peut faire un periple comme ça avec tes parents et nos camping cars !!!!! je te felicite aussi pour la qualité de tes reportages photographiques! a tout bientot sur le blog Guy
1st May 2013
_WAU6112

Photos
Magique le surfeur ! Ca donne envie de s'y mettre. Et les photos du parc à tomber... ça a l'air d'être incroyable la nature là-bas au bout du monde :)
4th May 2013

T'as nagé avec les dauphins, raies et requins ?!!!! C'est pas la peine de rentrer !!! bises havraises

Tot: 2.107s; Tpl: 0.075s; cc: 11; qc: 56; dbt: 0.0352s; 1; m:saturn w:www (104.131.125.221); sld: 1; ; mem: 1.4mb