Jour 9 - En route pour la Caroline du Sud


Advertisement
Published: August 10th 2017
Edit Blog Post

Mercredi deux Août, neuf heures du matin, on charge nos bagages dans la voiture et on part, direction Myrtle Beach en Caroline du Sud, un long trajet de plus de 700 kilomètres sur la I95. Visiblement, les américains ne sont pas très disciplinés sur la vitesse. Je roule scrupuleusement à la vitesse indiquée et tout le monde me double.
Vers midi, on est à Richmond, capitale de la Virginie. On quitte l'autoroute pour acheter de quoi manger, mais on perd facilement une heure à chercher un supermarché, à se garer et à ressortir de la ville. On s’arrête quelques kilomètres plus loin pour manger nos «fameux» sandwiches tellement appréciés des enfants.

Après plusieurs heures de route, il faut reprendre de l'essence. Ici, il faut d'abord passer à la caisse pour pré-payer. On annonce le montant que l'on veux prendre puis ensuite on va se servir. Mais je n'ai aucune idée de combien va me coûter mon plein. Le pompiste me suggère 25$. En fait le plein - il ne restait qu'un huitième de réservoir - me coûte 22$.

On quitte l'autoroute pour rejoindre la côte, et on traverse la campagne de la Caroline du Nord et de la Caroline du Sud. On traverse quelques villages constitués de maisons en bois. Ce qui nous marque, c'est le contraste, des maisons superbes, et à coté rien de plus que des cabanes en bois type mobile home, délabrés, d'une extrême pauvreté, et partout des églises.
A mesure que l'on se rapproche de Myrtle Beach, on retrouve un urbanisme plus important. On arrive vers 19 heures à destination. On a un appartement dans une résidence de vacances. C'est super, très grand, avec même une terrasse donnant sur la Waterway, une rivière qui traverse Myrtle Beach, et tout le confort que l'on peut souhaiter, jusqu'au lave-vaisselle.

On va faire quelques course au Walmart du coin, on va enfin manger plus "sainement", ce soir, pâtes et steak haché, on trouve même du beurre salé, mais surtout des fruits et des légumes. On ne reste que deux jours, mais on va profiter un peu de pouvoir cuisiner.
En rentrant, il commence a pleuvoir, le ciel est lourd de gros nuages noirs.
On profite aussi de la machine à laver, après un peu plus d'une semaine, il faut faire un peu de lessive.

On se couche dans nos lits king size super moelleux, on va dormir comme des bébés, et demain, grasse matinée.

Advertisement



Tot: 1.117s; Tpl: 0.038s; cc: 10; qc: 53; dbt: 0.0249s; 1; m:saturn w:www (104.131.125.221); sld: 2; ; mem: 1.3mb