Jour 24 - Key West


Advertisement
United States' flag
North America » United States » Florida » Keys » Key West
August 17th 2017
Published: October 9th 2017
Edit Blog Post

Jeudi dix-sept Août, on se réveille vers huit heures, nous devons être au port de Key West pour neuf heures trente. Ici, le petit déjeuner se prend au bord de la piscine. Il fait très beau ce matin, pas un seul nuage en vue. Il y a déjà des gens dans la piscine, c'est vrai que ça donne bien envie d'un petit plongeon pour se mettre en appétit.
Le petit déjeuner est très simple, mais ça tombe plutôt bien parce qu'il faut se dépêcher, nous ne devons pas rater le départ du bateau et il faut remonter tout Duval Street. Key West est calme ce matin, les gens arrivent à leur travail,ouvrent les boutiques.
Après une demi-heure de marche, on arrive au port. Il y a déjà du monde qui attend au bord du ponton. Devant les bureaux de Sebago, où l'on a pris les billets hier, une table a été sortie pour l'enregistrement des passagers. Nous nous présentons et on nous donne à chacun un petit bracelet, puis un autre seulement pour les adultes
Ces bracelets doivent nous permettre de faire ... du jet-ski. On est un peu étonnés, car notre choix d’activités ne comportait pas cela. On comprend finalement après quelques minutes, qu’il y a deux sorties en mer aujourd’hui, pour deux types d’activité. Et en effet, il y a deux catamarans le long des quais.
À dix heures, on embarque, on n’est finalement pas très nombreux sur le bateau. À part nous, il y a deux couples d’américains. L’équipage est constitué du capitaine, d’un premier matelot, et d’une animatrice, qui est en fait une étudiante qui fait ce job pendant ses congés d’été. Il y a vraiment pire comme job d'étudiant…
Le capitaine nous explique le programme de la journée, ainsi que les quelques règles de sécurité à observer sur le catamaran, et on quitte le port de Key West. On croise vers la sortie du port, un peu plus au nord, un gigantesque bateau de croisière qui lui aussi reprend la mer après son escale de la nuit.
On prend ensuite plein ouest pour rejoindre le refuge faunique nationale de Key West, constitué d’un ensemble de petites îles inhabitées à environ 6 milles nautiques de Key West. On est en plein sur la barrière de corail de Floride.
Après une heure de navigation, notre capitaine jette l'ancre prête d’une petite île paradisiaque et on met les kayaks à la mer. On est deux par deux sur nos kayaks sauf notre accompagnatrice qui a visiblement plus l’habitude et la pratique que nous. On se dirige vers l’île. Au fur et à mesure que l’on approche, on se rend compte que l’eau est très peu profonde, couverte d’algues. Soudain, un dauphin passe à environ vingt mètres de nous et s’éloigne vers le large.
On est en fait devant deux petits ilots minuscules perdus au milieu du Golfe du Mexique et dont la flore forme une mangrove. On prend un tunnel sous la mangrove, c’est vraiment magnifique, pas un bruit si ce n’est celui de la mer, quelques oiseaux. Il est bientôt midi et le soleil tape comme d’habitude, très fort. À la sortie du tunnel de mangrove, on se retrouve de l’autre côté de l’île, dans de l’eau très peu profonde, à tel point que l'on reste parfois coincé avec le kayak, on est donc obligé de descendre pour le pousser. Il faut faire le tour de la seconde petite île pour ensuite rejoindre le catamaran. l’eau est chaude, c’est vraiment un endroit magnifique, on aurait envie de rester sur cette île toute la journée, mais d’autres aventures nous attendent. On remonte sur le catamaran et on range les kayaks. À bord on sert le repas, crudités, salade de crevettes, et boisson à volonté, le tout rythmé par du bon vieux rock’n roll ; On se dit qu’être capitaine de ce catamaran doit être un des travaux le plus agréable qui soit.
On prend la direction du sud, pendant environ une heure pour rejoindre le spot de snorkeling du phare de Sand Key. La mer a une couleur féerique, un bleu ciel intense. On reste sur le pont du catamaran, on ne veut pas rater une seconde de ce spectacle. Vers une heure de l’après-midi, on jette l’ancre près du phare. La lanterne est installée au sommet d’une structure pyramidale ouverte, ce qui lui permet de résister aux ouragans. Plusieurs autres bateaux sont ancrés autour du phare.
Notre monitrice nous explique comment respirer avec le tuba et on se jette à l’eau. Après quelques minutes, on est parfaitement à l’aise et on peut admirer le récif corallien, des poissons tropicaux multicolores, et même une raie manta qui s’éloigne rapidement. C’est un bonheur que de nager au milieu de ce décor. Après quarante minutes d’observation sur le récif, nous remontons à bord du catamaran et nous reprenons la direction de Key West. Le premier matelot vient discuter avec nous, et je lui fais part de la chance qu’il a d’avoir un métier ou la seule contrainte semble être de hisser la grand voile deux ou trois fois par jour. Il vient de l’Ohio, et il est là pour gagner suffisamment d’argent pour s’offrir son propre bateau. On parle de Paris ou il est déjà venu et de cuisine bien sur.
Vers quatre heures de l’après-midi, nous sommes de retour à Key West, à l’issue d’une journée de rêve à naviguer dans les eaux du golfe du Mexique. Nous disons au revoir à notre équipage et nous prenons la direction de notre hôtel.
Après un peu de repos, bien au frais dans notre chambre climatisée, on repart de l'hôtel et on se dirige tout au sud de Key West, c'est à dire a deux pâtés de maisons, pour admirer le célèbre Southernmost Point en bas de South Street, le point le plus au sud des Etats-Unis continental. C'est un flot de touristes ininterrompu qui fait la queue pour se prendre en photo devant cette borne, qui n'est qu'a 90 miles de La Havane. On prend furtivement tune photo de la borne entre deux flots de photo, on ne veut pas faire la queue une heure pour être dessus et nous reprenons à nouveau Duval Street pour notre dernière soirée à Key West. En arrivant au niveau de Mallory Square, il y a beaucoup de monde, et on cherche un restaurant sympa à un prix abordable bien sur.

On opte pour le Caroline 's, un restaurant américain typique très sympa, évidement plein à craquer à cette heure de la journée. À deux pas de notre table se trouve le bar à cocktails, et y y a du monde autour. l’alcool à l’est de couler à flots, c’est vraiment un endroit tout à fait particulier des États-Unis. L’ambiance est vraiment bonne, même si étant donné le monde qu’il y a, c’est un peu la course pour les serveuses. Les cocktails sont servis dans des verres spéciaux en plastique, conçus de telle façon qu’ils peuvent s’emboîter pour créer une sorte de construction, ce qui permet aux serveuses de transporter sans problème une dizaine de cocktails d’une main.
Après avoir dîné, on flâne un peu sur Duval Street, c’est un peu la folie, les bars sont remplis, dans la rue, les voitures essaient de se frayer un chemin entre les piétons et les scooters.On redescend doucement Duval Street pour rentrer à l’hôtel. La journée en mer nous a achevé, on a besoin de repos. Demain on va quitter les keys pour rejoindre la grande ville mythique de la Floride, Miami, dernière étape de notre périple.


Additional photos below
Photos: 18, Displayed: 18


Advertisement



Tot: 2.73s; Tpl: 0.084s; cc: 13; qc: 50; dbt: 0.0389s; 2; m:saturn w:www (104.131.125.221); sld: 2; ; mem: 1.4mb