Plages, lavage, surprises et déceptions


Advertisement
Canada's flag
North America » Canada » Quebec » Baie Comeau
August 27th 2021
Published: August 27th 2021
Edit Blog Post

Et voilà, c’est reparti! 3e chapitre!

La traverse Matane-Baie-Comeau fut ma foi fort agréable. Comme depuis le début de notre voyage, il faisait un temps superbe. J’ai même réussi à me faire griller sur le pont pendant un bon 2-3 minutes avant que Romy et Delphine décident de jouer à me grimper dessus pour faire bateau sur l’eau sur un bateau sur l’eau (#miseenabyme).

En sortant du traversier, on doit aller acheter notre souper puisque notre hôte nous a avertis qu’il n’y avait rien de rien près de notre logement qui est à pointe-aux-outardes. Pas de resto, pas d’épicerie. Et nos options pour se faire à manger sont limités. On est dans un demi sous-sol avec une moitié de cuisine. Mini frigo, grille-pain, mini four. Pas de cuisinière et pas de lavabo (un peu comme à la chasse d’automne, pour ceux qui étaient là). On fait la vaisselle dans l’évier de la salle de bain. C’est bizarre. Alors on s’est acheté un petit poulet déjà cuit à l’épicerie. Et j’ai tiré la courte paille. J’ai eu droit à de la poitrine… Comme on dit, la poitrine du poulet duchesse était-elle sèche ou archi-sèche? Réponse : Archi sèche… Un autre souper qui ne passera pas à l’histoire.

Par contre, encore une fois, le « location » dudit demi-sous-sol est assez hot! On est vraiment juste sur le bord de la mer, avec une belle plage de sable vraiment longue.

Premier matin, on s’en va à Ragueneau (le village, pas le pâtissier). Il y a près du vieux quai une petite randonnée qui culmine avec l’ancien quai sur lequel se trouvent… 3 dinosaures! Pas des vrais là, mais des représentations grandeur nature. Ils disent qu’ils « symbolisent la force et la grandeur de cœur qui caractérisent nos pionniers ainsi que la force des éléments de la nature au début de notre histoire ». Bon, c’est un peu random mais Romy était vraiment excitée à l’idée de voir des dinosaures. C’est un peu ça, voyager avec des enfants. On réduit nos attentes et on cherche le plus petit dénominateur commun. Qui est parfois vraiment petit…

Au retour de Ragueneau (sans tartelette amandine), les filles vont se promener sur la plage en face de notre maison. Moi, j’ai tiré la courte paille. Je suis de corvée de lavage. Et comme aucun de nos hébergements avant, pendant ou après n’a de laveuse sécheuse, direction lavomat! (souvenir de mon appart sur Jarry… Ah! Le Cappoccino!) Alors. 30 minutes de route pour retourner à Baie-Comeau, 2 heures de lavage, 45 minutes de courses, 30 minutes de route pour revenir à la maison. J’ai vraiment passé un super bel après-midi! Je grommelais un peu sur mon sort en revenant à la maison quand Geneviève m’a dit que Romy avait chiâlé tout le long au retour sur la plage parce-qu’elle avait peur que ça pique (même si ça n’a jamais piqué). Mon après-midi à lire et à boire une cannette de Jack/Limonade en attendant que mon lavage se fasse tout seul me paraissait soudain moins moche…

Depuis le début du voyage, Romy couine TOUT LE TEMPS quand vient le temps des repas. Elle ne veut RIEN manger. Elle dit qu’elle s’ennuie de la bouffe qu’on fait à la maison (ce qui est super flatteur mais en voyage, c’est juste l’asile! Surtout que tout ce qui a du fromage est persona non grata) Alors pour le souper, j’avais acheté un pâté au poulet au resto attenant au lavomat en me disant que ça plairait à Romy! En plus, la fille m’a dit que c’était fait maison par la proprio. Un plan infaillible! J’arrive alors que les filles ne sont pas encore revenues de la plage. Je grommèle encore un peu parce-que j’avais texté Geneviève en lui demandant de partir le four question de ne pas manger à 8h.... Je déballe le pâté au poulet et là! Les fèces frappent l’appareil électrique à pales rotatives!!! Je vois plusieurs spots de moisissure sur le dessus… j’évoque en vain quelques saints et révise la liste des biens meubles de l’église catholique. J’ai pas particulièrement le gout de me retaper 1h de route pour aller chercher à manger… Je procède donc minutieusement, tel un chirurgien, à retirer les masses cancéreuses de mon pâté au poulet. Je lui passe un CT scan (ou une tomodensitométrie). L’opération semble un succès. À suivre…

Lendemain matin, je me reprends pour aller voir la plage et comme c’est moi le boss, je force tout le monde à faire de même. Romy n’est pas d’accord. Elle pleure en criant : « Je ne veux pas y aller! Je vais beaucoup trop m’amuser! Je suis fatiguée de toujours m’amuser!!! Bouhouhouhou » On essaie la négociation, les menaces. On finit par la trainer de force. Cela dit, elle avait bien raison. Elle s’est encore beaucoup trop amusée… Après un bon moment à marcher, je me tourne vers Geneviève et lui dit qu’on devrait peut-être virer de bord avant que les enfants soient tannés. Elle dit « non non, on va remonter plus loin (la plage est plusieurs dizaines de mètres en contrebas et accessible uniquement par des escaliers de 66 marches) et aller voir le pont couvert. Je ne suis pas convaincu et j’émets des réserves… qui partent virevoltant dans le vent, ignorées de tous. Comme de raison, rendus au bout de la plage, l’escalier pour remonter est sur une propriété privée et est barré. Comme de raison (bis), à mi-chemin du retour, Romy est fatiguée. Et Geneviève, telle une fine renarde, a déjà Delphine dans le porte-bébé. C’est donc le sherpa-guide (indeed) qui se retrouve à prendre Romy sur ses épaules pour le retour, dans le sable. Et à monter la totalité des 250 lbs en haut des 66 marches. Et Romy a quand même trouvé le moyen de chialer parce-que je l’ai déposé rendu en haut plutôt qu’à l’auto…

Et déjà, on doit quitter pour Tadoussac.

Pour couper le chemin en deux, on fait un pit-stop à Forestville pour diner. Et on en profite pour aller marcher sur la plage de 11 km. Bon… on n’en n’a pas tant profité parce-que pour une raison obscure, j’ai laissé Geneviève demander de l’information au comptoir d’information touristique... quelle erreur de débutant. La plage a 11 km de long, il n’y a qu’une route et ça a pris 45 minutes la trouver. Cela dit, ça valait quand même le détour. Du sable super fin, un paysage magnifique et une eau bien rafraichissante! On serait bien resté plus longtemps. Au moins 45 minutes…

Prochaines nouvelles de Tadoussac.

PS : Au Bic, je m’étais bien dit qu’on en profiterait à fond pour admirer les étoiles, loin des lumières de la ville. Et la pleine lune de me répondre : LOL

PS2 : Je m’étais bien promis de me reprendre pour les étoiles à pointe-aux-outardes. Et les nuages de me répondre : LMAO!

PS3 : J’ai changé la couche de Delphine juste avant de partir pour l’hôpital. À mon retour, Geneviève a pris Delphine et oups… elle se fait pisser dessus! J’avais pas remarqué mais au lieu d’une pull-up, je lui avais mis une couche de piscine (pour ceux qui n’ont pas d’enfants, les couches de piscine retiennent seulement le caca, pas le pipi)! Pouvez-vous croire qu’elle pas pissé une seule goute pendant les presque 6 heures dans le porte-bébé avec moi à l’hôpital. Et en moins de 5 minutes avec Geneviève… Moi, je pense que c’est un message!

PS4 : Sur recommandation de Michel (que l’on remercie bien bas), dès que les enfants dorment en voiture, on se met un balado « Les pires moments de l’histoire » avec Charles Beauchesne. Ça aide à rester réveillé et on rigole bien! Je vous le recommande. Mais tel que précédemment stipulé, c’est pas vraiment adapté aux enfants.

PS5 : Personne n’a été malade suite à l’ingestion du pâté au poulet défectueux. Et personne n’a noté de goût suspect. Geneviève apprend tout ça en même temps que vous! N’est-ce pas merveilleux ?!

PS6 : un peu d’indulgence pour le blog… mon Ipad est semi-comateux (il ne se connecte plus à aucun wifi) ce qui rend le processus pas mal plus ardu… surtout pour les photos. Et le site n’est pas super bien chié non plus. Et je ne suis pas la personne la plus patiente ni compétente, malgré des années à faire du coding.

PS7 : Romy prend gout à se promener sur les rochers, telle une chèvre de montagne. Je trouve ça cool parce-que d’habitude, elle est vraiment poule mouillée. Cela dit, je ne me fais pas d’illusions. Ce n’est qu’une question de temps avant qu’elle ne tombe et à ce moment, je regretterai peut-être avoir trouvé ça cool.

PS8 : J’ai eu l’excellente idée de profiter de notre passage à Baie-comeau pour aller visiter la centrale Manic-2 (à 45 minutes de Baie-Comeau). J’appelle pour savoir si c’est accessible aux enfants. Ils prennent présentement les réservations pour 2022…

PS9 : il y avait une petite centrale à Forestville avec une pancarte : « Baignade interdite. Courant fort. Risque d’inondation en tout temps». En arrière de ladite pancarte, un mince filet d’eau s’écoule tout doucement… Je pense que ça fait longtemps qu’il n’y a pas eu de pluie.

PS10 : Parlant de pluie, on a notre première pluie depuis le début des vacances. Il pleuvait tellement fort que j’ai dû partir mes essuie-glaces... à intermittent… pendant 5 minutes.


Additional photos below
Photos: 10, Displayed: 10


Advertisement



Tot: 0.101s; Tpl: 0.014s; cc: 9; qc: 52; dbt: 0.0595s; 1; m:domysql w:travelblog (10.17.0.13); sld: 1; ; mem: 1.1mb