Toute bonne chose a une fin


Advertisement
Canada's flag
North America » Canada » Ontario » Kingston
October 23rd 2020
Published: October 25th 2020
Edit Blog Post

Le 29 août 2020,

Aujourd'hui s'amorce le long chemin du retour. Trop long en fait pour que le trajet se fasse en une seule journée: nous dormirons à Kingston cette nuit avant de terminer la route jusqu'à Varennes demain. Ça nous fait tout de même 489 kilomètres à parcourir pour la journée, ce n'est pas rien pour un équipage comme le nôtre.Il n'est pas très tard quand on quitte finalement notre oasis de quiétude à Wiarton. Nous avons prévu plusieurs arrêts en chemin pour dégourdir les jambes et apprécier malgré tout notre journée, et c'est après seulement 30 minutes de route qu'on arrive à Jones Falls pour une petite ballade en forêt pour aller voir... une chute! Le sentier a été complètement lessivé par les pluies des dernières nuits, nous ne sommes déjà plus très propres quand on arrive au point de vue sur la chute après une petite quinzaine de minutes de déambulation. L'endroit n'a rien de transcendant mais l'arrêt demeure agréable et ça remplit parfaitement la fonction de petite visite simple et rapide pour bouger un peu. Tandis qu'on revient tranquillement vers la voiture, on aperçoit un immense chien qui batifole au loin, entièrement couvert de boue. Dès qu'il nous aperçoit,il coure rapidement vers nous et saute avec ses grosses pattes sur Maé. Grosse panique de la part de notre drama-queen, elle a eu très peur et elle est pleine de boue... Le maître rappelle sa bête boueuse, qui revient immédiatement vers lui. L'homme se confond en excuses mais au lieu de tenir son chien, il le laisse repartir vers Maé, et le scénario se répète une deuxième fois... Papa Ours et Maman Ours commencent à avoir des gros mots qui se forment dans leur tête... L'homme rappelle son chien mais la scène se répète une troisième fois... Sérieusement... Être deux parents pour trois enfants en un moment pareil, où les trois paniquent en criant et en tentant de nous grimper dessus, ne nous permet pas de faire rempart efficament contre la grosse bête. L'homme repart avec son chien sans demander son reste. L'ami qui était présent avec lui est vraiment désolé et ne cesse de s'excuser pour la scène que nous venons de vivre...



De retour à la voiture, c'est opération nettoyage. Nous en avons pour de longue minutes à enlever toute cette boue et fouiller dans les valises pour changer les vêtements trop souillés... On repart finalement dans le but de visiter une deuxième chute, mais le chemin d'accès est fermé (merci covid) donc on passe notre chemin et on poursuit pour la troisième chute de la journée, Hoggs Falls. Le parking est tout petit, nous avons de la chance d'y trouver une place. La chute se trouve à un gros 4 minutes de marche du stationnement, et c'est parti. L'endroit est joli, il y a beaucoup de monde mais ça reste agréable. Toute la famille apprécie cette petite incursion en nature. De retour à la voiture, quelques maraudeurs attendent qu'on libère l'emplacement pour pouvoir se stationner. Décidément, il est temps qu'on parte.



On roule sans plus s'arrêter jusqu'à Toronto... Et oui, retour dans la ville-reine car on veut absolument visiter la Casa Loma, dit le château de Toronto. Ça fait déjà deux fois qu'on reporte le projet, cette fois sera la bonne. Le château est magnifique vu de l'extérieur, mais les photos laissent penser que le jardin est nettement plus vaste que ce qu'il est en réalité. L'intérieur est absolument grandisose, même les filles sont impressionnées. On leur explique comment c'était à l'époque en leur montrant de vieux téléphones et les premières salles-de-bain modernes. Elles adorent la chambre de la maîtresse de maison. À l'étage, on retrouve une exposition sur l'histoire militaire canadienne. Bref, beaucoup de choses à voir et à apprendre sur place, la visite est fort intéressante pour tous. Dans le (petit) jardin de la Casa, un mariage a lieu. Les filles veulent y aller et approcher la mariée (ah, ces belles robes blanches) et elles ne comprennent pas que l'on puisse visiter le château sans être invités au mariage... Divertissant! Après un passage en règle (et coûteux) dans la boutique de souvenirs, il est temps de visiter le tunnel mystérieux de la Casa Loma. Ils en feront une maison hantée-escape room sur le thème des dragons pour l'Halloween, et les décorations sont en cours d'installation! Ça rattrape un peu les maisons hantées manquées à Niagara Falls. On débouche dans les écuries de la Casa Loma, un coin de rue plus loin. Plusieurs dragons robotisés sont sur place, les filles sont subjuguées.



Il est maintenant temps de quitter pour de bon Toronto, après un dernier coup d'oeil à la tour du CN. Un 2,5 heures de route nous attend avant d'arriver à Kingston. Pour notre dernière nuit, nous logeons au Marriott Residence Inn, un appart-hôtel chic et confortable en plein centre-ville. Merci ma carte de crédit pour nous offrir à chaque année un certificat pour une nuit gratuite dans ce type d'établissement! Et le comble, c'est qu'en arrivant, on apprend que nous avons été upgradés dans une luxueuse suite à 2 chambres, 2 salles-de-bain et vue sur l'eau... La suite comporte plus de téléviseurs que ma propre maison! Le luxe! Belle façon de terminer la journée!



Le 30 août 2020,

Dernière journée des vacances aujourd'hui. Toute bonne chose a une fin. On commence la journée en grand par le copieux petit-déjeuner inclus avec la nuitée puis à 8:00 pile, nous sommes à la piscine de l'hôtel, réservée la veille. Une seule famille à la fois peut l'utiliser, les filles s'en donnent à coeur joie et on ne craint pas qu'elles dérangent d'autres baigneurs. Le bain thérapeutique est lui aussi ouvert. La journée commence bien! À 8:25, on doit sortir, un préposé à l'entretien vient désinfecter les lieux avant le passage des prochains occupants. L'organisation est rodée au quart de tour. On change notre maillot de bain pour une paire de jeans et nous allons déambuler en ville. C'est vraiment un endroit agréable, au bord de l'eau. On aperçoit des éoliennes au loin, l'hôtel de ville est sublime et le centre comporte plusieurs espaces verts et places urbaines pour déambuler et faire du people watching. J'ai été agréablement surprise par Kingston, même si nous n'y avons passé qu'un bref moment. On récupère ensuite la voiture et les valises à l'hôtel, et c'est parti pour le Fort Henry, à 5 minutes de route, top chrono.



Le Fort Henry est un ancien fort militaire construit sur une position stratégique (et panoramique) au dessus du fleuve Saint-Laurent. Tous les employés sur place sont en costume d'époque et on retrouve plusieurs expositions dans les différentes salles du fort afin de mieux comprendre comment était la vie militaire à l'époque. On arrive juste à temps pour voir les tirs au fusil. C'est impressionnant, avec l'écho qui se répercute sur les hautes parois du fort. On passe à travers les différentes expositions et c'est très intéressants, autant visuellement que pour les explications qu'on obtient, parfois en lisant les panneaux et parfois par un guide costumé. Tandis qu'on monte sur les remparts pour profiter des vues sur le fleuve, ça commence à s'activer en bas. On observe quelques minutes et on comprend que ce sera bientôt l'heure du tir au canon! Le rituel est très protocolaire, on observe les deux protagonistes remplir le canon et se saluer puis vient finalement le moment tant attendu: BOUMMMMM. C'est complètement assourdissant. Les filles ne cessent de demander un rappel, Mélie en veut encore, encore, encore. Mais pas de chance, un seul coup de canon est tiré à chaque jour.



On se dirige de l'autre côté du fort, au Battery Bistro, car les estomacs commencent à crier famine. La vue est sublime sur la terrasse de ce restaurant. On s'attable, mais après quelques minutes, on se fait littéralement assaillir par les guêpes . Elles sont partout, se posent dans les assiettes, sur la table. On ne cesse de se lever et de bouger pour tenter de les éviter. Les gens des tables à côté font pareil, c'est presque comique. Bref, le repas qui devait être agréable ne l'est pas tant finalement, la faute à ces vilains insectes. On mange rapidement puis on part sans demander notre reste. C'est bien dommage car, juste à côté, un kiosque de queues de castor nous faisait de l'oeil,mais dans ces circonstances, non merci! Cette fois, c'est bel et bien terminé les vacances. Un petit trois heures de route, et nous sommes à Varennes. Les vacances-édition covid sont terminées. Dans deux jours, ce sera la rentrée scolaire-spécial covid. Autant dire que de nouvelles aventures nous attendent très bientôt.


Additional photos below
Photos: 22, Displayed: 22


Advertisement

















Tot: 0.044s; Tpl: 0.024s; cc: 9; qc: 23; dbt: 0.0096s; 1; m:saturn w:www (104.131.125.221); sld: 1; ; mem: 1.2mb