Amman


Advertisement
Jordan's flag
Middle East » Jordan » North » Amman
September 24th 2015
Published: October 4th 2015
Edit Blog Post

Total Distance: 0 miles / 0 kmMouse: 0,0


24 septembre 2015 - Jour 1

C'est parti pour notre voyage en Jordanie! Pourquoi la Jordanie? Parce que je continue ma liste des 7 nouvelles merveilles du monde et que Petra en fait partie. Et pourquoi maintenant? Parce que, bien que la Jordanie soit un pays politiquement stable, elle est voisine de la Syrie où la situation est en train de s'aggraver avec notamment la destruction de sites historiques et que je ne voudrais surtout pas qu'il arrive la même chose en Jordanie et que je ne puisse plus cocher mes 7 merveilles.

Nous voici donc en route pour Amman, la capitale. Entre le changement de job d'Alex et mes événements au boulot, nos dates n'étaient pas flexibles et ne pouvions pas prendre de vol direct. On doit donc faire un détour insensé par Londres. Le contrôle de sécurité à l'aéroport de Genève fait déjà perdre patience à Alex qui n'a pas été très poli avec la dame... Résultat, fouille complète, recherche d'explosifs, etc... Tout ça pour se faire re contrôler à Londres... Les règles débiles des aéroports, bref... Je profite des vols pour récupérer quelques heures de sommeil en retard et nous arrivons à Amman en début de soirée.

Un représentant de l'agence de voyage nous attend à l'aéroport pour nous fournir nos visas de touristes. Il y a une file gigantesque au contrôle des passeports mais grâce à lui on passe tout droit au guichet des diplomates, la classe. Idem à la sortie de l'aéroport, on évite un énième contrôle des bagages. Il nous présente Ehab qui sera notre chauffeur pour tout le séjour et prenons la route pour rejoindre notre hôtel.

Pendant le trajet on en profite pour poser quelques questions à Ehab qui parle très bien anglais. On apprend ainsi qu'il y a 7,5 mio d'habitants en Jordanie, dont 35% vivent dans la capitale. Mais à cela il faut rajouter 3 mio de réfugiés syriens et irakiens que la Jordanie a accueillis ces dernières années. Il nous explique que la plupart d'entre eux vivent dans des camps proches des frontières dans des conditions très dures. Les jordaniens sont fiers que leur pays puisse aider les réfugiés mais la situation devient économiquement difficile pour les locaux car tous ces réfugiés cherchent du travail et sont prêts à être payés moins chers que les jordaniens. Ils cherchent aussi à tout prix un logement pour fuir les camps, ce qui a pour conséquence de faire jusqu'à tripler le prix des loyers! Et pendant ce temps-là, l'Europe galère pour en accueillir 120'000...

Sinon la ville nous fait une très bonne première impression, les infrastructures ont l'air en très bon état, les maisons aussi et la vue est très jolie de nuit avec tous les minarets éclairés en vert, la couleur de l'islam. C'est aussi marrant de passer devant un magasin Ikea écrit en arabe. Nous voici arrivés à l'hôtel qui est très classe, très sécurisé avec portiques obligatoires à l'entrée et on se réjouit d'une bonne nuit de sommeil après cette longue journée de voyage.



25 septembre 2015 - Jour 2

Rendez-vous à 9h avec notre chauffeur pour la visite d'Amman. Les rues sont désertes car c'est un jour férié, le lendemain de la fête du pèlerinage à la Mecque. On croisera d'ailleurs plus tard plusieurs stands d'animaux pour les sacrifices, mêmes des dromadaires qui sont, paraît-il, très bons et surtout très chers! Nous commençons par la visite de la citadelle, perchée sur une colline. En fait, la ville a été construite sur 7 collines, les routes sont donc assez pentues, ce qui doit être une vraie galère quand il neige. Oui, car il neige ici en hiver, facilement 80 cm. Et évidemment ils n'ont pas de pneus neige. Les routes sont donc bloquée 2 à 3 jours, ce qui rend les déplacements impossibles.

La citadelle est un magnifique point de vue sur toute la ville, dominée par un énorme drapeau jordanien qui fut pendant plusieurs années le plus grand mât à drapeau du monde. Il marque également le bout des jardins du palais royal qui recouvrent pratiquement toute une colline! De là on voit aussi que chaque maison possède sa propre citerne d'eau car pour l'économiser, le gouvernement n'ouvre les vannes que 2 jours par semaine. Pour le reste, chaque habitant doit faire ses propres réserves, en récoltant l'eau de pluie par exemple. La citadelle ce sont en fait des ruines de différentes civilisations qui se sont succédées à Amman: perses, byzantins, romains et arabes. Pardonnez les erreurs de chronologie, je ne suis pas encore au point malgré les excellentes explications en français du guide local... Un personnage très original d'ailleurs puisqu'il est d'origine palestinienne, né en Algérie et qui a fait ses études en Hongrie! Ce qui nous surprend immédiatement sur le site, c'est qu'on peut aller partout et toucher à tout. On est tellement habitués à ce qu'il y ait des barrières partout qu'on est surpris de pouvoir toucher des pierres archéologiques. Avec les conséquences que cela entraîne, par exemple une colonne qui venait d'être abattue par un touriste. Je crois qu'ils doivent encore trouver le bon équilibre pour la conservation de leur patrimoine. Puis nous descendons plus bas dans la ville pour aller visiter le théâtre romain, très bien conservé. Il est d'ailleurs toujours utilisé pour des concerts et divers événements qui se produisent à Amman.

La prochaine étape nous emmène à l'extérieur de la ville, à l'est, pour aller visiter les châteaux du désert. Le trajet jusqu'à Azraq s'avère assez long et plutôt monotone à travers le désert, une petite sieste s'impose. Après une halte pour le dîner nous commençons la première visite par le château d'Azraq où Lawrence d'Arabie avait établi son quartier général pendant la Grande révolte arabe. On est assez contents d'avoir regardé le film avant le voyage parce qu'on va sûrement nous en parler souvent de Lawrence! Le fait est qu'Azraq était très stratégique car c'était une oasis (l'eau a disparu depuis) située au croisement des routes menant à l'Irak, l'Arabie Saoudite et la Syrie. Le château en lui-même, dont la particularité est d'être construit avec des pierres de basalte noires, est assez vite visité. On enchaîne avec le second château, Amra, le plus beau des trois. Il s'agissait d'un lieu de repos pour les pèlerins qui pouvaient s'octroyer une pause en plein désert et s'adonner à des parties de chasse et profiter du hammam. Les fresques à l'intérieur sont extrêmement bien conservées et représentent des figures humaines, même des femmes dénudées, ce qui est extrêmement rare dans l'art islamique. Le 3ème et dernier château, al-Kharaneh, est une vraie forteresse au milieu de nulle part avec les étables au rez-de-chaussée et les chambres pour les soldats à l'étage.

Après cela on rentre directement à notre hôtel en fin d'après-midi. On avait pensé manger à l'hôtel ce soir mais le restaurant est exceptionnellement fermé à cause d'une grande réception de mariage. On croise d'ailleurs les mariés en train de faire des photos dans leur voiture de luxe, ils ne doivent pas être dans le besoin ceux-là! Les invités sont aussi hyper classe et c'est drôle de voir les différents styles vestimentaires des femmes. Certaines portent le voile des grands jours avec strass et paillettes et d'autres de splendides robes ultra-sexy dignes des tapis rouges de Hollywood. Bref, difficile de se taper l'incruste à leur buffet, on prend le taxi pour aller au centre ville, Rainbow street, LA rue animée d'Amman où on est sûrs de trouver à manger. C'est donc un jour férié, tout le monde est dehors! Enfin, tous les hommes... Franchement, il y a bien 95% d'hommes dans la rue. Forcément, une blanche là au milieu avec un barbu ça intrigue, tout le monde m'observe. Et pourtant, je porte mon châle sur les épaules, y'a pas un bout de peau qui dépasse. Ce n'est pas du tout agressif ou insistant, je me sens tout à fait en sécurité mais c'est juste bizarre. A ce moment-là, je comprends pourquoi certaines femmes voilées disent se sentir protégées en portant leur voile. Après avoir fait le tour de la rue, on se trouve un bon resto pour le souper et on rentre directement à l'hôtel car il est déjà bien tard.


Additional photos below
Photos: 14, Displayed: 14


Advertisement



Tot: 2.216s; Tpl: 0.088s; cc: 19; qc: 73; dbt: 0.0473s; 1; m:saturn w:www (104.131.125.221); sld: 2; ; mem: 1.5mb