Andalucia...between mass tourism and beautiful montains


Advertisement
Spain's flag
Europe » Spain » Andalusia
August 12th 2010
Published: August 12th 2010
Edit Blog Post

on the way to tangeron the way to tangeron the way to tanger

the nicest truck driver in the world...even if I said no, he insisted on giving me some money to buy food
Deux jours apres avoir regarde mon frero s'envoler de Casablanca, j'avais rejoint Tanger afin de prendre le Ferry reliant l'afrique et l'europe en 35 minutes...Comme quoi on est pas si loin l'un de l'autre :D

Pour monter jusque Tanger, j'eu recours une fois encore a l'auto-stop et cette fois, les affaires furent vraiment belles...uniquement de belles et interressantes rencontres m'ont amene en une journee a mon point de chute. Cela a commence avec Nabil, coursier pour une boite de contruction qui m'a pris alors que je marchais vers l'entree de l'autoroute a Casa pour me deposer pres de Rabat, non sans m'avoir offert le diner en cours de route. Je n'ai meme pas eu le temps de trouver un endroit ideal pour lever le pouce que deja Driss s'arretait avec son camion et m'emenait jusque Kinetra. En cours de route, nous avons discute a propos de la belgique et de son envie de venir travailler en Europe...puis, au moment de descendre, le voila qui me glisse un billet dans la main et me dit de manger comme il faut a sa sante, tout en me faisant comprendre que le refus n'est pas permis. Vraiment, je ne savais que dire devant
enjoying my melonenjoying my melonenjoying my melon

given to me by another great driver...it was the day of beautiful encounter
un tel geste de bonte. Je fis la fin du trajet en compagnie de Ahmed, un pere de famille tres sympa avec lequel j'eu nombre discussion theologique :D.

Le lendemain, je quittais l'Afrique pour me retrouver sur la cote Andalouse et decouvrir avec tristesse que le tourisme de masse a completement detruit tout le littoral Andalou. Ici, il n'est plus question de dormir sur la plage et de profiter de la nature. Non monsieur, le touriste est roi et ce ne sont plus qu'hotel et residence de luxe qui bordent la plage...dont les occupants regarde d'un tres mauvais oeil le "clochard en sac a dos" qui debarque devant leur jardin. Car oui, malgre out, la plage reste publique et ils ne pouvaient donc pas m'interdire de venir poser mes fesses dans le sables, mais attention, pas question pour autant que j'ose profiter de l'ombre offerte par l'un de leur arbre...on me le fis tres vite comprendre.

Je me suis donc promene 3 jours durant le long de cette cote, profitant un maximum des installations que le tourisme offre malgre tout: douche libre sur les plages (attention malgre tout a ne pas montrer le savon car dans ce cas on se fait virer a coup de botte), toilette et eau potable...Je marchait la journee et puis devait trouver un endroit calme et isoler alors que se profilait la nuit afin de pouvoir me reposer sans recevoir la visite de la police national. Chemin faisant, j'ai tout de meme rencontre quelques personnes fort sympathique qui me prodiguerent de bons conseils, me permettant ainsi de passer une nuit dans les colline derriere Marbella, petit coin de paradis ignore des touristes.

Arrive a Malaga, je du dormir sur la plage, profitant de l'abri que m'offrit un bateau en cale seche pour me soustraire au regards des gens, avant de prendre un bus pour rejoindre Colmenar, d'ou je suis parti pour 3 jours de marche dans les montagnes Andalouse pour mon plus grand bonheur. Plus personne au alentour, juste la nature et les paysage grandiose de cette malgre tout magnifique partie du pays. Camping sauvage dans la Sierra de Andalucia, rencontre avec des gens tranquilles et peinard, loin du bruit touristique. Je suis arrive a Loja, hier matin, d'ou j'a finalement pris le bus jusque Madrid afin de retrouver Mini-Victor, un ami d'Erasmus avec je passe maintenant quelques jours a visiter sa belle ville...et surtout a se raconter nos histoires car cela fait quand meme pret de 5 ans que nous ne nous sommes vu...Plaisir.

Je pensais ensuite revenir sur Barcelone, mais la cote de la mediterranee ne m'attire plus vraiment et je pense desormais continuer vers le nord afin d'aller voir de l'autre cote: Asturias.


Additional photos below
Photos: 42, Displayed: 24


Advertisement

on the road...by footon the road...by foot
on the road...by foot

along the Andalusian coast
but where can I go thenbut where can I go then
but where can I go then

the beach is public but to get there you must find a way through the hotel and they don't like to see people like me apparently
morning the second daymorning the second day
morning the second day

spent the night in a demolished house along the highway...camping forbidden on the beach :(
breakfast on the beachbreakfast on the beach
breakfast on the beach

du Saucissooooooooon
but hey...paradise still existbut hey...paradise still exist
but hey...paradise still exist

right behind the beach city, a little space a nature and relaxation...of course never discovered by tourists
the camp...the camp...
the camp...

:::I love setting camp, even for only one night
My hotel for the night in MalagaMy hotel for the night in Malaga
My hotel for the night in Malaga

long story short, it was the only place where even if they could all see the boat, I was invisible laying on the bridge


13th August 2010
The beast dent

Hihihi =)
More than forgiven !

Tot: 0.462s; Tpl: 0.02s; cc: 13; qc: 32; dbt: 0.0104s; 1; m:saturn w:www (104.131.125.221); sld: 2; ; mem: 1.4mb