Russie Partie I: Moscou sous la neige!


Advertisement
Russia's flag
Europe » Russia
January 13th 2010
Published: January 13th 2010
Edit Blog Post

Notre transition vers l'ex-pays soviétique depuis le monde arabe se fait tout en douceur. Un petit vol de cinq heures suffit pour nous transporter du pays des pharaons au pays des tsars perdus, de la révolution bolchévique et du grand froid sibérien. Nous sommes le 9 décembre lorsque notre avion se pose en sol russe, et Moscou, la capitale de cette ancienne grande puissance, est déjà ensevelie sous la neige. Quel constraste avec le désert aride et la chaleur écrasante du continent africain! Ici, on sent déjà Noël qui approche!

Un petit tour à bord d'un train express nous amène vers le centre-ville puis un petit saut dans le fameux métro moscovite et nous sommes rendus à notre hôtel. Et quel hôtel! On doit avouer qu'après les auberges de jeunesse, les campings et les hôtels très, très bas de gamme, on est ravi, voire surexcité, lorsque nous ouvrons la porte de notre chambre! Rien d'extraordinaire pour certains peut-être mais pour nous qui sommes nomades depuis bientôt trois mois, le simple fait d'avoir des draps archi-propres et une salle de bain immaculée est assez pour que nous soyions aux anges! C'est donc avec immense plaisir que nous passons les cinq, six prochains jours dans ce petit nid douillet.

Le lendemain, notre première vraie sortie dans la capitale du plus grand pays du monde nous laisse de glace. Non pas par son manque d'attrait mais bien littéralement par son temps glacial. Vous comprendrez vite que malgré notre sang nordique, notre séjour de trois mois en Afrique ne nous a en rien aidés à se préparer, comme le fait si bien l'automne, à ce changement extrême de température! Ceci dit, nous réussissons à nous acclimater quand même assez rapidement*** et passons les prochains jours et soirs à découvrir cette grande métropole nordique marquée par sa fascinante et tumultueuse histoire.

Notre premier arrêt est cependant d'ordre logistique : se rendre à l'ambassade de la Mongolie afin d'obtenir notre visa pour ce pays, notre prochaine destination. Par contre, nos deux premières tentatives seront vaines, faute de changement aux heures d'ouverture et autre problème technique relié à l'achat de billets de train qui nécessite aussi notre passeport... Bref, on devra attendre un autre deux semaines avant de régler ce dossier.

On passe donc avec plaisir à la découverte de la grande ville de Moscou, ex-centre névralgique de l'époque communiste. Après avoir arpenté les rues du centre-ville pour essayer de dénicher en vain des billets pour l'un des grands ballets russes, nous nous dirigeons enfin vers la Place rouge, scène de tant d'événements marquants de l'histoire russe. Et nous ne sommes pas déçus! Qu'elle scintille sous les lumières la nuit ou qu'elle brille sous la neige le jour, la Place rouge épate toujours autant!

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, son nom (Krasnaya Ploschad en russe) n'a rien à voir avec le communisme ou le sang qui a pu y couler - krasny en vieux russe signifie « belle » et ploschad, « place ». En fait, c'est seulement au 20e siècle que ce mot est également venu à signifier « rouge ».

Indissociable de la Place rouge, la fameuse et imposante cathédrale St-Basile, avec ses coupoles et ses dômes colorés en forme d'oignons, personnifie le symbole même de la ville, voire même de la Russie toute entière. Elle demeure la parfaite ambassadrice de ce style architectural orthodoxe si singulier à la Russie depuis sa construction en 1555.

Au nord de la Place rouge, se dresse depuis 200 ans un superbe édifice abritant de nos jours un musée. A l'ouest, elle est aussi entourée par la muraille de briques rouges du Kremlin et l'austère mausolée de Lénin; et à l'est, par un immense édifice du 19e siècle dans lequel on retrouve aujourd'hui des boutiques de luxe. Eh oui, des boutiques de luxe, à la Louis Vuitton et Cartier qui ont pignons sur rue directement en face de la tombe de Lénin. Quel contraste! Ce dernier doit sûrement se retourner dans sa tombe...

A notre avis, ceci illustre très bien les facettes de cette « nouvelle Russie » qui tente toujours de se redéfinir depuis la chute du communisme, il y a de cela déjà bientôt 20 ans (!), tombant ainsi quelques fois dans l'excès du luxe superflu (comme partout ailleurs dans les grandes villes...). Ceci dit, tristement, encore aujourd'hui près d'un cinquième des 142 millions de Russes vivent sous le seuil de la pauvreté.

----------

Ce soir, le 11 décembre, c'est déjà Noël pour J-F! En effet, sous une belle impulsion, Kim décide que c'est aujourd'hui qu'elle lui offre son cadeau de Noël : des billets pour aller voir un match de la KHL - non, pas les initiales de Kim mais bien la ligue de hockey professionnelle de Russie. Soit dit en passant, la KHL attire de plus en plus de joueurs de la LNH et le calibre de jeu est donc excellent! On se rend donc à l'aréna Luzhniki où le prestigieux Dynamo de Moscou reçoit le Neftekhimik de Nizhnekamsk (le quoi de où?). L'amphithéâtre est loin d'être rempli mais on passe quand même une superbe soirée parmi les milliers de partisans (très!) enthousiastes! Il faut dire que l'équipe locale l'emporte facilement 4 à 0! A la fin du match, on en profite pour admirer les nombreuses bannières qui flottent au plafond de l'aréna et qui nous rappellent le passé glorieux de cette grande équipe. Comble de bonheur pour J-F, pendant l'une des entractes, Kim lui offre également un coloré foulard à l'effigie du DY-NA-MO de Moscou!! Décidemment, c'est une soirée magique pour J-F qui, on doit l'avouer, est en sevrage complet d'hockey depuis notre départ. ;-b

Ce matin, le ciel est clair et d'un bleu éclatant mais l'air pur est glacial et le vent du nord, féroce. Le Kremlin, lui, impressionnant. Nous sommes le 14 décembre lorsque nous nous retrouvons dans l'enceinte du centre névralgique du pouvoir politique russe. Autrefois, le coeur de l'Église orthodoxe, le Kremlin demeure encore aujourd'hui le centre de Moscou mais aussi de tout le pays. C'est en ces lieux que les tsars autocratiques, les dictateurs communistes et les présidents démocratiques ont tenté, tant bien que mal, de gouverner, parfois avec une main de fer, cet immense et vaste pays.

Malgré le froid qui nous afflige, nous prenons le temps d'admirer la muraille de plus de deux kilomètres flanquée de 19 tours qui entoure le siège du pouvoir russe. A l'intérieur de ces murs, érigés à la fin du 15e siècle sous le tsar Ivan le Grand, se dressent trois magnifiques cathédrales aux dômes dorés, deux églises, les édifices gouvernementaux (extrêmement bien gardés et totalement inaccessibles aux touristes!), un clocher, huit palais et l'arsenal.

Heureusement, nous trouvons refuge à l'intérieur des cathédrales au décor surprenant et aux icônes très impressionnantes mais au grand désespoir de Kim, les photos y sont interdites. La plus impressionnante, la cathédrale de l'Archange, a été pendant des siècles le lieu des couronnements, des mariages et du dernier repos des tsars. En effet, ici reposent les 47 tsars qui ont veillé sur le pays entre 1320 et 1690!

Transis de froid jusqu'aux os, nous retournons finalement à notre nid douillet abasourdis par l'immense richesse architecturale, culturelle et historique du centre de Moscou.

Quelques jours plus tard, nous nous aventurons jusqu'au marché d'Izmailovsky à l'autre bout de la ville. Ici, nous retrouvons kiosques après kiosques d'artisanat, de chapeaux de fourrures (trop typique!), d'articles en tout genre rappellant la propagande communiste et, surtout des milliers et des milliers de matryoshkas (poupées russes), toutes de différentes couleurs, grandeurs, styles et qualité! On en trouve même, croyez-le ou non, à l'effigie d'Obama et des joueurs du Canadiens de Montréal!! C'est toutefois un ensemble décoratif, unique en son genre, peint à la main et rappellant les fameux dômes en oignons des cathédrales qui capte le plus notre attention. Trop cher, nous partons cependant sans rien acheter.

Côté bouffe, nos aventures culinaires à Moscou se succèdent : cuisine russe bien entendu mais aussi italienne, tchèque et à notre grand bonheur : japonaise! Nous découvrons avec grand plaisir la très populaire chaîne de sushi russe Dve Palochki qui signfie « deux baguettes ».

Côté langue, la très grande majorité des Russes rencontrés parlent uniquement le russe. Ceci contraste avec nos destinations précédentes où l'on parlait le français (Sénégal, Mali), l'anglais (Namibie, Afrique du sud) ou encore en Égypte, où l'anglais et même le français, à plus petite échelle, étaient largement compris. Nous devons donc nous attabler plus longuement qu'on ne l'a fait pour l'arabe et apprendre un peu plus de mots russes mais surtout étudier l'alphabet cyrillique pour pouvoir lire les enseignes, le nom des stations de métro et les menus! Au grand plaisir de Kim, Jean-François semble développer un intérêt particulier pour cette langue. Alors qui sait, une affectation future en sol russe nous attend peut-être?

Avec nos nouvelles connaissances et avec l'aide d'une gentille réceptionniste de l'hôtel, nous partons donc en direction de la gare, fins prêts et munis d'une note explicative écrite en cyrillique, pour nous aider à acheter nos billets de train pour St-Petersbourg ET pour notre grande aventure trans-sibérienne!!! Il faut dire que cette transaction peut s'avérer extrêmement pénible, frustrante et sans succès pour nombre de touristes qui se heurtent à des caissiers unilingues russes et aux vestiges de l'héritage bureaucratique soviétique qui persistent encore aujourd'hui...

C'est donc avec fierté et fébrilité que nous sortons des deux gares (!), avec en mains nos billets pour nos prochaines destinations!!!

Saint-Petersbourg, nous voilà!


***Merci à notre super système multi-couches qui passe le test haut la main mais qui doit être employé dans sa totalité pour être efficace à -20. C'est-à-dire, et enfilés un à la suite de l'autre : un t-shirt, un gilet à longues manches, un col roulé - tous en laine de mérinos, un polar, un coupe-vent imper-respirant, une veste sans manche en duvet et des combines aussi en mérinos sous nos pantalons avec, bien sûr, bas de laine, espadrilles, tuque, foulard et gants. Notre sac (ou garde-robe) au complet quoi! Oui, oui, notre sac est maintenant pratiquement vide! Seul bémol, nos gants... beaucoup trop minces jusqu'à ce qu'on découvre la chaleur de nos poches de veste.***


Additional photos below
Photos: 32, Displayed: 29


Advertisement

Et c'est la mise au jeu...Et c'est la mise au jeu...
Et c'est la mise au jeu...

Dynamo de Moscou, Aréna Luzhniki
Beau foulard, hein!?Beau foulard, hein!?
Beau foulard, hein!?

En face de l'aréna Luzhniki


15th January 2010

Époustoufflant!
Tourlou à vous! Je suis tellement heureux pour vous. Vous semblez rayonnants de joie à chacune de vos destinations. Je suis persuadé qu'il y a dû y avoir des moments un peu plus difficiles, mais ce que je vois et ce que je lis, c'est du plaisir et de la joie jour après jour. Je suis vraiment content que vous ayez la chance de réaliser cela. Les photos sont magnifiques. Bass, je ne te croyais pas aussi campeur que ce que j'ai vu sur les photos. Il va falloir que tu viennes nous montrer tes nouvelles habiletés dans une de nos forêts québécoises. J'ai hâte de voir la suite. Profitez bien de "l'Indochine" pendant que vous y êtes. Ghis et Andrée sont actuellement en N-Z et ils hallucinent complètement tellement que c'est beau. Bonne continuation de voyage. Julien Vanier, Ontario
17th January 2010

Moscou
Bonjour, J'adore les photos de Moscou que vous avez prises sous le froid,vous etes bien courageux d'aller en Russie en décembre,j'espère que je pourrais voir d'autres photos et paysages pour vos voyages dans l'avenir.J'aime bien la Russie pour ses paysages et traditions Albert
17th January 2010

Go Dynamo
Excellent, vous avez du bien vous amuser so far. Que de belles photos et de belles expériences. On a bien hate de voir St Petersbourg, je reve d'y aller depuis tres longtemps. Merci aussi des infos sur la Place Rouge qui m'ont démontré qu'en fait j'y connaissais rien... je croyais que le Kremlin c'était la basilique!! Gros bisous xxx
5th February 2010

Ah la Russie !!!!! ma Magnifique... ma Bellissime...ma Grande...ma tant désirée Russie!!!!!
Chers enfants, merci de me l'avoir si bien dépeinte par vos écrits et vos images plus belles les unes que les autres !!!!! J'ai marché avec vous ds Moscou, j'ai greloté avec vous et, avec vous, je suis restée béate d'admiration devant le Kremlin, la Place Rouge, la Cathédrale Saint-Basile ... sous la neige! J'ai aussi ré-appris avec bonheur les quelques mots de russe qui me restaient de mon cours de russe d' il y a 40 ans ( mon Dieu!!! et moi qui pensais que c'était hier encore que mon illustre prof. de russe me dessinait une gigantesque fleur au tableau après que j'aie réussi, la première, à prononcer correctement et... avec l'accent russe '' Zdravstvuyte''!!!! hi!hi! j'en rougis encore de plaisir!!!!! Mon coeur a aussi bondi de plaisir quand j'ai lu votre intérêt pour une possible affectation en Russie!!!! eh ben les enfants, préparez-vous ... j'arrive!!!! mais que dis-je ...j'y suis déjà!!!! Grosses et bien chaudes caresses à vs 2 les enfants! Я люблю вас Ким моя красивая Русская кукла Mamouchka xoxoxoxox
2nd March 2010

My doïtch cents...
Yo, Des poupées russes à l'effigie d'Obama? Holy cr@p!! Hmmm...je me demande bien de quoi ont l'air celles à l'effigie de Reagan: - 1ère couche: Ronald lui-même, - 2e couche: une grande frite de chez McDo, - 3e couche: petite ogive nucléaire bien dissimulée parmis les frites... + BassKim! - Chap -

Tot: 0.667s; Tpl: 0.021s; cc: 10; qc: 71; dbt: 0.0242s; 1; m:saturn w:www (104.131.125.221); sld: 1; ; mem: 1.5mb