JOUR 47 PAU 220 KM


Advertisement
France's flag
Europe » France » Aquitaine » Pau
July 26th 2019
Published: July 26th 2019
Edit Blog Post

Bonjour à tous,

Ça y est de retour en France, un peu plus tôt que prévu.

Hier au soir, vers 18h, l'orage grondait, vers 20h, il a éclaté, très violemment, et il a plu toute la nuit. Ce matin, le ciel est toujours noir, bouché et la pluie n'a pas cessée. C'est une déception, car je pensais bien profiter de San Sebastian, et de ça baie, qui fait la réputation de la ville.

Je fais les 30km pour me rendre à San Sebastien, dans des conditions épouvantables, la route est mauvaise, la circulation intense, un ciel de fin du monde, une pluie torrentielle, et une température de 18°. C'est assez dingue, d'entendre à la radio, car j'ai retrouvé des stations françaises, d'entendre parler de canicule et sécheresse, alors que je ne suis qu'à quelques kilomètres.

En arrivant sur San Sebastian, la pluie se calme un peu, je vais pouvoir faire quelques pas sur la jetée, le temps de voir la mer assez déchaînée, et les surfeurs en profités. Je vais m'arrêter à 3 reprises sur cette jetée, les 3 fois, je vais être obligé de courir pour regagner la voiture. Le tour de ville je vais le faire en voiture. A San Sebastian, il y a priori, à voir principalement ses plages, de la Concha et d'Ondarreta, toutes deux longées par superbe promenade. Et les guides conseillent tous, de ne pas passer, dans cette ville, sans aller au Mont Igeldo, et profiter de la spectaculaire vue sur la ville. Ce n'est même pas envisageable avec ce ciel plombé.

Je vérifie, mais Biarritz, et Bayonne, subissent sensiblement le même sort. En plus ce sont les fêtes de Bayonne, qui vont débuter demain. J'avais éventuellement envisagé d'y passer un jour ou deux. Je ne trouve rien pour me loger, la circulation entre San Sebastian - St Jean de Luz, via Irun est bloquée. Agacé par tout ça, je décide de me sauver de ce "merdier", et d'aller coucher plus loin.

Pau va être ma destination du jour. J'avais eu l'occasion de venir à Pau, pour mon travail, il y a quelques décennies, et j'en gardais de bons souvenirs, surtout pour la sympathie des gens.

C'est la ville natale d'Henri IV, roi de France et de Navarre, né au château de la ville en 1553. 70 000 habitants, 200 000 pour l'agglomération, est une ville qui s'oriente de plus en plus, vers l'aéronautique et la pétrochimie, avec la découverte du gisement du gaz de Lacq en 1951. En rappelle c'est François Bayrou son maire. Sans chauvinisme le château de Pau est le plus beau de tous ceux que j'ai vu depuis mon départ.

Pendant que j'écris ce blog, je regarde le tour de France, et l'étape vient d'être arrêtée, pour cause de mauvais temps, et je peux vous confirmer qu'ici à Pau, les conditions ne sont pas meilleurs. Tout l'après midi, mis à part quelques éclaircies, le temps n'aura pas beaucoup évolué de la journée.

Demain je vais continuer ma route du retour, ce qui m'angoisse un peu c'est le chassé croisé des vacanciers (pour le Québec Juilletistes et Aoutiens), ce qui veut dire énormément de monde sur les routes. Je vais sans doute coucher du côté de Montpellier. Et je mettrais fin à la tenue de ce blog 2019.

A demain si vous le voulez bien.


Additional photos below
Photos: 20, Displayed: 20


Advertisement



Tot: 2.994s; Tpl: 0.016s; cc: 18; qc: 64; dbt: 0.0281s; 2; m:saturn w:www (104.131.125.221); sld: 1; ; mem: 1.4mb