Le hasard fait de bien belles choses


Advertisement
Published: March 12th 2012
Edit Blog Post

Gaelle et ses ecrevisses.Gaelle et ses ecrevisses.Gaelle et ses ecrevisses.

C’est bien de recevoir à bord des gens qui savent cuisiner.
Notre belle invitée est arrivée et, tel que prévu, nous avons passé de belles vacances! Visite des marchés et magasinage « entre filles » dans Fort-de-France avant de naviguer vers l’Anse d’Arlet. Découverte des petits restaurants de plage avec les accras, les petits poissons grillés et le boudin noir, Gaëlle est notre référence culinaire; en échange, nous lui faisons découvrir la plongée en apnée dans l’Anse Noire.

De retour à Fort de France, nous prenons l’autobus pour St-Pierre afin de rejoindre les équipages de Sea Kite, Julia IV et Brania; nous allons tous faire la marche du sentier Beauregard, dit le Sentier des Esclaves. Même s’il pleut, le décor est impressionnant; il a plu beaucoup avant notre balade et à certains endroits le canal déborde, nous obligeant à sauter d’un côté à l’autre (notre invitée jure qu’on ne l’y reprendra plus…). À la sortie du sentier, nous continuons notre route à pied jusqu’à la ville du Carbet ou nous allons dîner au Beach Bar Grill, délicieux!!

Le lendemain, nous amenons notre invité jusqu’au mouillage de Ste-Anne pour le reste de son séjour. En route, Gaëlle trouve que ça bouge un peu trop à son goût, elle qui est plutôt terrienne… Mais ça valait la peine, la baie de Ste-Anne est un petit paradis! Une journée pour découvrir le village de Ste-Anne, une autre pour « magasiner » et une autre à la découverte de la Pointe du bout et du village de la poterie en voiture. Et c’est déjà la fin… Tout cela est passé beaucoup trop vite…

Le 14 février, nous sommes de nouveau seuls à bord. Mais, revenons-en au hasard.

Ma (Denise) mère nous apprend qu’un couple de nos amis, d’il y a plus de 25 ans, se trouve en vacance, en Martinique, pour 5 mois. À l’époque nous allions camper et pêcher ensemble dans des lacs et des rivières du Québec. Bernard et Béatrice nous ont montré comment taquiner le poisson. Et laissez-moi vous dire que de se retrouver dans la ZEC Bras-Coupé-Désert avec un chef cuisinier comme partenaire, ça donne des déjeuners à la brioche fourrée à la crème pâtissière et aux fruits confits, des poissons grillés ou accompagnés de sauce au vin blanc… bref, Miam!

Vous dire comment ma mère a eu leur adresse courriel serait trop long à vous raconter mais toujours est-il que nous leur avons écrit. Ils nous ont répondu. Nous nous sommes donné rendez-vous dans un des cafés de Ste-Anne qui offre Internet. Nous reconnaîtrons-nous après 25 ans? Ils n’ont pas changé!, Un peu de gris en plus mais c’est tout! Chacun de notre côté nous avons eu nos enfants, les avons élevés, avons pris demeure dans des villes différentes, avons exercé notre métier et, maintenant, prenons le temps de vivre à deux!!! Nous les avions toujours suivis de loin, dans leur restaurant de l’Assomption, puis leur commerce de traiteur à Repentigny.

Le vent et la mer ne nous permettent pas de monter en Guadeloupe, alors nous passons le temps avec nos amis!! Je dois dire que c’est la première fois que nous entendons un avis de « grands frais » de la part du CROSSAG; nous n’allons même pas à terre question de surveiller le bateau. Alors j’en profite pour faire de petits travaux de couture : rénovation du sac des VFI pour le siège de l’annexe.

Une autre belle surprise. Nos amis de Tsamaya, Bob et Janice, qui attendaient à Bequia une fenêtre pour monter sur Ste-Lucie, ont décidé de faire un saut à Ste-Anne (qu’ils ne connaissaient pas) avant de s’absenter pour
OK pour le snorkel         OK pour le snorkel         OK pour le snorkel

Gaëlle est fin prête
un mois. C’est la première fois que nous nous rencontrons avec nos bateaux depuis 2007!!

Donc, depuis le 14 février, nous pêchons à bord d’Absaroque. Nous avons cependant plus de succès directement à l’ancre autour du bateau qu’en navigation. Dès que Bernard met les pieds sur le bateau, sa ligne est à l’eau et il remonte des caranges les unes à la suite des autres. À quatre, l’autre jour, nous avons ramassé plus de six kilos de poissons!! On le mange mariné, grillé à la poêle ou encore pané. Honnêtement, nous n’avons pas mangé autant de poisson depuis notre départ du lac Champlain!

Nous avons réalisé ce matin que cela faisait plus d’un mois que nous étions à Ste-Anne. Le dieu Chris (Chris Parker) a enfin annoncé des changements significatifs dans les conditions météorologiques. Nos amis de Sea Kite veulent découvrir la Dominique et nous aimerions le faire aussi. Nous décidons donc de reprendre la route vers le nord. Donc, dimanche le 11 mars, nous montons sur Fort-de-France pour faire un dernier ravitaillement et le « clear-out ». Lundi le 12, nous monterons sur St-Pierre pour nous préparer à sauter en Dominique le lendemain. Voilà les plans pour
Le groupe des randonneurs au sentier des esclaves.           Le groupe des randonneurs au sentier des esclaves.           Le groupe des randonneurs au sentier des esclaves.

Tout le monde est joyeux malgré la pluie.
l’instant.

Ensuite, Oh Joie!, notre fils nous a annoncé sa visite pour le début d’avril en Martinique; nous ne croyons pas avoir le temps de monter en Guadeloupe encore cette année car notre retour à Montréal est prévu pour le 2 mai. Ce sera partie remise encore une fois!


Additional photos below
Photos: 34, Displayed: 25


Advertisement

Il y a beaucoup d'eauIl y a beaucoup d'eau
Il y a beaucoup d'eau

Il faut enjamber le canal, pas toujours facile...
Le sentier par endroit est transforme en gadoue.     Le sentier par endroit est transforme en gadoue.
Le sentier par endroit est transforme en gadoue.

Ici un pied qui y a gouté (celui de Mireille).
Apres la misere, une degustation de poissons frits    Apres la misere, une degustation de poissons frits
Apres la misere, une degustation de poissons frits

rien de mieux pour vous remonter le moral
Visite plus facile aux Trois-Islets         Visite plus facile aux Trois-Islets
Visite plus facile aux Trois-Islets

Admirer mon beau sac « Saint James » tout neuf, j’en suis folle!
Et c'est le depart vers sa Bretagne...Et c'est le depart vers sa Bretagne...
Et c'est le depart vers sa Bretagne...

Et c’est le départ vers sa Bretagne… Il faut se préparer au climat du nord.
Des les premiers instants sur Absaroque,Des les premiers instants sur Absaroque,
Des les premiers instants sur Absaroque,

Bernard fait l’inventaire de mon seau à pêche
Peche a la ligne en navigationPeche a la ligne en navigation
Peche a la ligne en navigation

Bernard essaie de pêcher à la ligne alors que nous sommes en navigation... sans succès
Beatrice prefere la peche a l'ancreBeatrice prefere la peche a l'ancre
Beatrice prefere la peche a l'ancre

confortablement assise sur le pont du bateau
Janice et Bob de TsamayaJanice et Bob de Tsamaya
Janice et Bob de Tsamaya

première rencontre sous les tropiques, enfin!
Nous sommes a pres d'un mois de Paques       Nous sommes a pres d'un mois de Paques
Nous sommes a pres d'un mois de Paques

en Martinique, le repas traditionnel est une soupe de crabes alors on les « attrape » avec ces pièges…
La plage de l'anse MeunierLa plage de l'anse Meunier
La plage de l'anse Meunier

Avec vue sur le diamant
Un chef c'est un chef, carpacion de thazarUn chef c'est un chef, carpacion de thazar
Un chef c'est un chef, carpacion de thazar

servi dans l’appartement qu’ils ont loue à Ste-Anne


Tot: 2.419s; Tpl: 0.095s; cc: 10; qc: 33; dbt: 0.0513s; 2; m:saturn w:www (104.131.125.221); sld: 3; ; mem: 1.4mb