Notre 10ième saison sur Grand Style


Advertisement
Published: February 13th 2016
Edit Blog Post

13 février 2016



Bonjour à tous,



(Désolé impossible d'ajouter des photos)



Déjà près de deux mois que nous avons quitté St-Jean pour aller rejoindre notre bateau qui était entreposé à Grenade dans les Antilles du sud. Comme à chaque année sa remise en forme a été faite dans le "Boatyard" sous une chaleur accablante mais tout s'est bien déroulé ou presque... À part notre chaîne d'ancre dont j'avais disposée le printemps dernier (en mer...) À notre arrivée, je vais au magasin afin d'en acheter une nouvelle sauf que aucun magasin dans tout Grenade n'avait le modèle dont j'avais besoin. Nous avons dû en faire venir une des États-Unis et nous l'avons reçue seulement le 6 janvier. Une chance que nous ne voulions pas partir avant les fêtes....



Alors, pas de chaîne d'ancre veut dire que nous ne pouvons nous ancrer.Par contre, Grand Style est équipé de deux mouillages,donc deux ancres. Mais notre deuxième n'est pas aussi puissante que la première (chaîne et câblot au lieu de seulement chaîne) et ce qui devait arriver arriva... Vers 22 h ( nous étions couchés ) le bateau s'est mis à chasser et nous nous sommes enlisés dans de la vase (heureusement pas sur de la roche). Branle bas de combat Gilles coure vers l'avant pour monter l'ancre mais il y a seulement un bout de câblot plus d'ancre....., c'est pas grave nous avons réussi sans trop de mal à nous dégager de la vase et attraper une boule de mouillage qui était juste à côté de nous. Aucun des bateaux autour de nous ne s'est rendu compte de nos manœuvres. Et ça toujours dans 20 noeuds de vent.... Quelques jours plus tard après les gros vents passés, il fallait retrouver notre ancre qui était au fond de l'eau dans environ 25-30 pieds d'eau. A l'aide de son équipement de plongée Gilles a commencé les recherches . Après un peu plus de 45 minutes, avec une très mauvaise visibilité Gilles a finalement retrouvé l'ancre. Le câblot avait été coupé par des têtes de corail. Nous le savions que c'était risqué ...... Finalement, nous avons ramener le tout (chaîne et ancre) sur le bateau et avons refait les épissures.





Le 6 janvier, notre nouvelle chaîne arrive ainsi que de la belle température pour finalement dire bonjour à tous nos amis de Grenade et prendre la route vers le nord. Premier arrêt, Carriacou pour nos douanes de sortie de la Grenade. Nous nous dirigeons ensuite vers les Grenadines sur drapeau jaune (arrêt seulement pour la nuit) puis le lendemain cap sur Bequia sur drapeau jaune encore et le surlendemain nous traversons vers Sainte Lucie. Nous y resterons quelques jours pour le ravitaillement.





Il faut dire que cette année, jusqu'à maintenant, la température est très belle et il est facile de naviguer. Ravitaillement fait à Ste-Lucie, nous partons pour la Martinique et y restons également quelques jours.





Cap ensuite sur la Dominique que nous n'avions pu faire lors de notre descente il y a de cela 3 ans. Nous en profitons et y passons au moins 5 jours, dont trois au sud à Roseau et deux au nord à Portsmouth. Superbe endroit surtout Roseau,nous en avons profité pour prendre un tour guidé des sites en montagne tels que lac d'eau douce, sources chaudes, chutes, jardins etc. Notre guide s'est avéré être plus chauffeur que guide... enfin. Les sites en valaient quand même la peine !



Le 25 janvier, nous arrivons en Guadeloupe, plus précisément aux Saintes. Endroit très touristique qui regroupe plusieurs îles et un bourg très très pittoresque. Les îles des Saintes, la Marie Galante et la Désirade sont toutes des îles faisant partie de la Guadeloupe.



Demain nous partons vers Pointe À Pitre, capitale de la Guadeloupe pour explorer ces lieux que nous n'avons encore jamais vus. Mon frère y arrive le 13, donc nous voulons nous familiariser avec le coin avant son arrivée.

A la prochaine

Advertisement



Tot: 0.884s; Tpl: 0.013s; cc: 11; qc: 60; dbt: 0.0127s; 1; m:saturn w:www (104.131.125.221); sld: 1; ; mem: 1.4mb