Sur les traces de Chinggis Khaan


Advertisement
Mongolia's flag
Asia » Mongolia
February 23rd 2010
Published: February 23rd 2010
Edit Blog Post

Notre ger!!!Notre ger!!!Notre ger!!!

Parc national Terelj, Mongolie
A notre arrivée à la gare d'Ulaanbaatar, la noirceur d'avant l'aube nous enveloppe et le vent glacial du nord nous saisit. Nous sommes le 3 janvier 2010, il est 6h30 du matin et le mercure indique -40 degrés Celcius. Bienvenue en Mongolie!

Nous sommes donc bien heureux lorsque, aussitôt débarqués du train, nous repérons immédiatement un vieux monsieur avec une petite affiche faite à la main où l'on peut lire "JF and Kim". Ce sont les gens de notre auberge qui sont venus nous chercher tel que promis! Quel bonheur de pouvoir compter sur un tel service... surtout par ce temps glacial! Et même si la voiture démarre difficilement en raison du froid, nous arrivons tout de même à notre auberge en moins de dix minutes où nous sommes accueillis par une souriante dame et son mari. Ils nous montrent alors notre chambre et nous invitent à passer à table pour le petit déjeuner. Quoique épuisés, la table déjà mise semble très invitante et nous nous laissons facilement tenter. La gentille dame qui s'affairera à nous préparer nos déjeuners tous les matins se nomme Orna et son mari qui s'occupe de tout le reste, Gana. Nous devons admettre qu'après avoir
Bien au chaud dans notre ger?!Bien au chaud dans notre ger?!Bien au chaud dans notre ger?!

Parc national Terelj, Mongolie
passé plus de cinq jours dans une cabine de train, il est extrêmement agréable de pouvoir se retrouver dans le confort et la chaleur d'une petite maison familiale. Une fois rassasiés, nous allons nous reposer dans notre chambre (immense!) drainés par toutes ces nuits passées dans le train. En fait, à ce moment et pour le reste de la journée, nous pouvons encore ressentir le mouvement du train et le balancement des wagons... comme si nous y étions encore.

Avec des températures qui oscillent entre les -35 et les -46 degrés, inutile de dire que l'on passe les prochains jours à l'intérieur! En dehors de quelques sorties à l'épicerie, on passe la majeure partie de notre temps dans notre chambre à lire ou à dormir ...ou plutôt à essayer de dormir. En effet, l'insomnie nous frappe dur pour nos premiers jours en sol mongol et nous finissons par passer plusieurs nuits blanches ne nous endormant qu'à l'aube... puis, se réveillant à 9h complètement sonnés pour ne pas manquer les fameux et copieux déjeuners d'Orna (!). Et se recouchant ensuite vers 10h pour quelques heures afin de ne pas tombés morts de fatigue! On passe aussi beaucoup de temps dans
J-F au milieu de l'immensite nordiqueJ-F au milieu de l'immensite nordiqueJ-F au milieu de l'immensite nordique

Parc national Terelj, Mongolie
le bureau de Gana où ce dernier nous laisse utiliser internet sans frais! A votre grand plaisir (!), on en profite donc pour mettre à jour notre blogue... ou presque!

Voyant que le mercure semble vouloir monter un peu au cours des prochains jours (on annonce -28 et non -40!), on décide finalement d'organiser un petit séjour dans la campagne mongole. Après tout, la Mongolie étant majoritairement peuplée de nomades ou semi-nomades, c'est à l'extérieur de la capitale que l'on peut pleinement découvrir ce pays et ses habitants. En raison de sa proximité et de la beauté de ses paysages, notre choix de destination s'arrête finalement sur le parc national Terelj, à moins de deux heures de route d'Ulaanbaatar.

Pour notre petite excursion, on nous conduit ce matin chez une famille nomade où l'on sera logé et nourri jusqu'à ce que l'on revienne nous chercher le lendemain après-midi. A notre arrivée, nous tombons tout de suite sous le charme de l'endroit. Le site occupe une splendide vallée toute blanche entourée de forêts et de sommets enneigés. On y fait aussi la connaissance avec Gana (un autre!), le plus vieux garçon de la famille, mais aussi avec leurs troupeaux
Kim et sa petite pouliche!!!Kim et sa petite pouliche!!!Kim et sa petite pouliche!!!

Parc national Terelj, Mongolie
de vaches et de chevaux, de magnifiques bêtes à la fourrure épaisse. On y repère aussi rapidement trois gers (aussi appelés yourtes), ces tentes traditionelles mongoles faites de feutre encore utilisées très fréquemment aujourd'hui. C'est d'ailleurs dans l'une de ses tentes qu'on nous invite à s'installer. De forme circulaire, ces tentes sont étonnamment très spacieuses. En plus d'un petit four à bois au centre de la pièce, on peut aussi y mettre jusqu'à cinq lits qui meublent la circonférence du ger! Une fois bien installés, on en profite pour retourner au froid admirer les paysages éblouissants des contrées enneigées qui nous entourent!

Heureusement, on peut compter sur de grosses bottes traditionnelles bien chaudes faites de feutre et de fourrure que l'on nous a prêtées pour l'expédition... en plus de gants et d'un beau chapeau de fourrure! C'est à ce moment que l'on aperçoit, perdu dans l'immensité des plaines toutes de blanc vêtues, un chameau tout poilu! Après avoir fait sa connaissance de plus près, le temps glacial nous rappelle toutefois rapidement à l'ordre et nous ne sommes pas déçus de devoir rentrer à l'intérieur pour dîner! Malgré le fait que l'on nous avait avertis que la cuisine mongole laissait
Spectacle hivernalSpectacle hivernalSpectacle hivernal

Parc national Terelj, Mongolie
à désirer (pour ceux qui ne raffolent pas de mouton bouilli ou de plats bien gras), on doit dire que l'on est agréablement surpris par ce que l'on nous sert ce midi : un grand thermos de thé bouillant aux fruits des champs avec deux grosses assiettes de nouilles... au mouton, certes, mais délicieux!

Après dîner, c'est une ballade à dos de cheval qui nous attend. Notre manque d'expérience (c'est la première fois à cheval pour J-F) et l'absence totale d'indications et de mises en garde de la part de nos hôtes rendent toutefois les premières minutes plutôt pénibles... Nos chevaux vont dans toutes les directions et nous sommes incapables de les contrôler. Le petit Gana, que son père a chargé seul de venir avec nous, ne semble pas non plus en mesure de contrôler la situation... Heureusement, les bêtes touffues ressemblent davantage à de jeunes chevaux qu'à des étalons. Avec peine et misère, on parvient finalement à avoir le dessus sur nos montures et on peut tranquillement continuer notre promenade sans tracas.

La beauté des paysages qui nous entourent nous aide rapidement à oublier nos petits problèmes équestres du début. Nous sommes complètement éblouis par la splendeur
Fais du feu dans la chemineeFais du feu dans la chemineeFais du feu dans la cheminee

Parc national Terelj, Mongolie
des montagnes environnantes! Le spectacle qui s'offre à nous est exactement ce que l'on s'était imaginé des vastes étendues de la campagne mongole. Après avoir escaladé des collines recouvertes de neige et de glace où les chevaux ont peine à garder leur équilibre, c'est à notre tour de descendre de notre monture et de les guider pour la descente d'un flanc très à pic! Assez spécial que de savoir un cheval derrière soi lorsqu'on descend une pente dans trois pieds de neige...! Puis, au bout de quelques heures, nous rentrons finalement à la maison complètement frigorifiés (surtout nos fessiers!!!) Heureusement, notre ger est bien réchauffé quand on le retrouve et on peut y passer une soirée mémorable à discuter et à se reposer. On nous amène ce que l'on croit être une collation: thé et gros dumplings frits au mouton, une spécialité locale! Délicieux encore une fois mais on se rend vite compte que c'était en fait notre souper. Heureusement, on avait fait nos provisions et s'étions munis de quelques collations et beuvrages!

Si la soirée est mémorable, on peut en dire autant de notre nuit... mais vraiment pas pour les mêmes raisons! Avec le bois de chauffage insuffisant
Les steppes enneigeesLes steppes enneigeesLes steppes enneigees

Parc national Terelj, Mongolie
qu'on nous a fourni (et J-F en a même demandé davantage avant que nos hôtes ne se couchent), on doit malheureusement gérer notre petit four à bois avec parcimonie tout au long de la nuit. A un point tel, que l'on passe la nuit complètement gelés, transis de froid jusqu'aux os, à grelotter dans nos sacs de couchage (et ce malgré nos multiples couches de vêtements), ou encore accroupis près du feu à tenter de le raviver...

En fait, tout au long de la nuit, on a une pensée toute spéciale pour nos grand-parents qui devaient eux aussi se lever en pleine nuit pour alimenter la fournaise...

Au petit matin, c'est avec grande joie que l'on peut encore une fois savourer un bon thé bien chaud afin de se réchauffer les entrailles et de déguster des tartinades et biscuits mongols. Puis, on passe ensuite l'avant-midi à profiter du beau soleil rayonnant pour s'imprégner une dernière fois de la beauté des lieux avant que l'on revienne nous chercher.

Si cette visite dans la campagne mongole restera un souvenir impérissable, on doit toutefois avouer une petite déception, soit le peu d'interaction entre nous et la famille hôte. En effet,
Beaute glacialeBeaute glacialeBeaute glaciale

Parc national Terelj, Mongolie
mise à part du petit Gana avec qui nous avons eu la chance d'interagir, nous ne connaissons absolument rien des autres membres de la famille. Outre une petite saluation ou un léger sourire, nos échanges avec eux sont demeurés minimes. Cela dit, c'est avec un grand sourire et la satisfaction d'avoir bravé l'hiver mongol que l'on remonte dans la voiture en direction d'Ulaanbaatar avec Enda, notre jeune chauffeur sympathique!

De retour chez Gana, on retourne vite dans nos bonnes vieilles habitudes! On se repose, on lit, on passe nos soirées à l'ordinateur... et on fait un peu la cuisine. Avec toutes les sorties au resto que nous avons eu la chance de faire en Russie, nos finances sont bien heureuses de pouvoir compter sur des petits repas à un ou deux dollars (ou devrait-on dire à 1000 ou 2000 tugriks) pour la durée de notre séjour en Mongolie! Au menu : nouilles intantanées, pâtes aux tomates, soupes en conserve, biscuits et pâtisseries locales. En plus, il fait tellement froid dans notre salle de bain, que l'on peut y entreposer tous nos aliments périssables et notre bière!

Pour nos derniers jours à Ulaanbaatar, la température est beaucoup plus agréable
Notre petite demeure sous un ciel bleuNotre petite demeure sous un ciel bleuNotre petite demeure sous un ciel bleu

Parc national Terelj, Mongolie
et nous pouvons finalement arpenter davantage les rues de la capitale. On en profite donc pour visiter le Gandan Khiid, le plus grand monastère du pays, ou encore pour faire un peu de magasinage dans le centre-ville. C'est aussi à ce moment que l'on découvre le "Dumpling King", restaurant bon marché mongol, où l'on peut déguster encore une fois de délicieux dumplings au mouton! Miam, miam!

Finalement, le 14 janvier, après s'être promis de revenir un jour lorsque la neige sera fondue et avoir chaleureusement remercié nos hôtes pour leur hospitalité, nous quittons pour l'aéroport.

Prochaine destination : la chaleur de la Thaïlande... après une courte escale à Beijing, en Chine. Assez simple comme trajet. Du moins, c'est ce que l'on se dit en chemin vers l'aéroport...






Additional photos below
Photos: 41, Displayed: 29


Advertisement

Un petit cheval aux yeux bleus! Un petit cheval aux yeux bleus!
Un petit cheval aux yeux bleus!

Parc national Terelj, Mongolie
Un baiser inusite croque sur le vif!Un baiser inusite croque sur le vif!
Un baiser inusite croque sur le vif!

Parc national Terelj, Mongolie
Plus grand que le ger!Plus grand que le ger!
Plus grand que le ger!

Parc national Terelj, Mongolie
Bienvenue chez nous!!!Bienvenue chez nous!!!
Bienvenue chez nous!!!

Parc national Terelj, Mongolie
Notre nid douilletNotre nid douillet
Notre nid douillet

Parc national Terelj, Mongolie
Vue imprenable depuis notre gerVue imprenable depuis notre ger
Vue imprenable depuis notre ger

Parc national Terelj, Mongolie
J-F, Kim et leurs belles petites monturesJ-F, Kim et leurs belles petites montures
J-F, Kim et leurs belles petites montures

Parc national Terelj, Mongolie


24th February 2010

Vos photos sont toujours aussi belles. Content de voir que tout se passe bien pour vous.Bon voyage à vous! Bises
25th February 2010

L'aventure, c'est l'aventure!
J'adore ce blogue sur la Mongolie: il est bien écrit et les images sont inusitées. Vous êtes les seules personnes que je connaisse qui se sont aventurés dans les lointaines steppes d'Asie centrale. Une expérience inoubliable, j'en suis persuadé. Quel voyage mes amis! Continuez de nous faire rêver.
3rd March 2010

Mongolie
Bonjour,J F Kim Vous voila en Mongolie,j'ai aimé les photos que vous avez prises dans ce pays par grand froid,quel courage en effet. Amitiés Albert

Tot: 1.734s; Tpl: 0.021s; cc: 14; qc: 75; dbt: 0.0245s; 1; m:saturn w:www (104.131.125.221); sld: 1; ; mem: 1.5mb