De Yokote


Advertisement
Japan's flag
Asia » Japan » Akita » Yokote
March 5th 2006
Published: March 5th 2006
Edit Blog Post

Une gang de freaks vraiment coolUne gang de freaks vraiment coolUne gang de freaks vraiment cool

Ouin, decidement on trouve de tout ici pour tout le monde! Je les ai trouve vraiment droles... cetait pas vraiment excellent... mais tres drole et tres absurde, cest pourquoi jai aime.
Konnichiwa minnasan!

Je suis enfin arrivée à Yokote, où je serai pour les 3 prochaines semaines. Je dis enfin : laissez-moi expliquer l’ampleur du mot ‘enfin’ ici. Comme j’ai écrit dans mon dernier message, jeudi a été la journée la plus cool que j’ai passée jusqu'à maintenant au Japon… j’avais dit aussi que j’avais manqué mon bus, n’est-ce pas? Bon, après avoir payé pour un autre billet, nous avons passé une soirée pas mal tranquille, en partie à attendre une fille que Yanick avait rencontré la soirée d’avant… et qui a été 2 heures en retard… mais bon c’est un détail car après nous avons rejoint Mayumi et Chris qui avaient passé la journée dans un internet café à essayer de dormir… tout le monde était vraiment épuisé de la soirée d’avant! Nous avons été manger des okonomiyakis, ce que j’avais bien hâte d’essayer parce que dans Ranma ½ (un manga) ça avait l’air ben bon. J’ai été un peu déçue, ce n’est pas si extraordinaire, mais ce doit être parce que mes attentes étaient très hautes. Je ne refuserais quand même pas d’en manger encore! Ensuite la nouvelle amie de Yanick a proposé qu’on aille dans un club… aye aye aye… nous n’étions vraiment pas motivés à y aller… excepté Mayumi, ce qui était tout de même drôle parce qu’elle dormait quasiment sur sa chaise. Nous voulions quand même faire quelque chose… d’être à Tokyo nous l’oblige quoi! Nous nous sommes donc dirigés vers un karaoké, youhou! L’amie de Mayumi nous a rejoints aussi. Le karaoké fut bien, quoique nous manquions un peu d’énergie. Nous avons quand même décidé d’aller dans un club, surtout que Keita allait être là. Nous sommes devenus un peu ami… je dis un peu parce qu’on peut pas communiquer mais bon… une fois que je vais connaître le japonais ou que lui va connaître l’anglais, on sent qu’on va très bien s’entendre! Je ne sais pas où ce gars là va chercher son énergie… non seulement ça faisait deux jours qu’on dormait pas… mais en plus lui il travaillait les deux jours un total de 22 heures… en tout cas! Il avait l’air plus réveillé que n’importe qui d’entre nous! Megumi et Simon sont aussi venus nous rejoindre.

Devinez-donc où on a été! Au Vanilla, bien sûr! Sauf que cette soirée-là, c’était un vendredi… vous pouvez pas vous imaginez comment le Vanilla était un tout autre bar! Du monde!!! On avait de la misère à marcher et à se tenir en place quand on dansait tellement on se faisait pousser! Je n’ai même jamais vu un bar aussi bondé à Montréal. Les autres soirées quand nous avions été il y avait entre 30 et 60 personnes… là il devait y en avoir plus de 400! La soirée fut chouette, malgré que mon énergie a descendu assez vite et que vers la fin je ne dansais même plus. On a quand même été capable de tuffer jusqu’à 5 heures et après on a été mangé, ce qui fut très chouette. De quitter tout le monde m’a rendu triste, mais j’ai promis de revenir le 22 ou le 23, juste avant d’aller à l’école… Maintenant que j’ai des amis à Tokyo et que je sais qu’ils vont tous se trouver un appart là et s’amuser comme des fous tous les jours… vous pouvez deviner que ça me tente énormément moins d’aller à l’école!!! Mais bon, ce n’est pas si pire, l’intérêt est encore là. Une chance parce que ce serait pénible. Et de toute façon je vais retourner à Tokyo assez souvent… ce n’est pas si loin.

Bon, maintenant, le fun commence. Si je vous avais écrit ce message hier, vous auriez pensé que je voulais mourir là… et c’était le cas, sans exagérer. J’aurais aimé être dans toute autre situation que celle-là! Mon bus partait à 9h00 de Shinjuku station. Je suis arrivée à l’hotel à 7h30 avec les gars, on a fait une sieste de 15 minutes, juste pour l’apparence… parce qu’on était très très fatigués! Les gars sont partis avant moi car leur bus était une demi-heure plus tôt que moi. J’ai ramassé mes trucs, tranquillement, sans avoir aucun mauvais pré-sentiment… ce qui d’habitude m’arrive assez souvent quand je sens que quelque chose va tourner mal… Eh bien… en sortant de la station, j’ai pris la mauvaise sortie… je ne stressais pas tant que ça, car je connais le coin par cœur depuis que j’ai eu le temps de faire 14 fois le tour. Malgré cela, j’ai un peu tourné en rond… je suis habitué au métro de Montréal, où les sorties d’une même station sont à 100 ou 200 mètres de distance… ici ça peut aller jusqu’à un kilomètre… donc…

… je suis arrivée à la station à 9h02… le bus était parti…

Une chance que mon cerveau est bon pour se déconnecter quand je suis dans des situations intenses parce que sinon je crois que j’aurais piqué une crise de larme comme un bébé ou je me serais tout simplement évanouie… mais je peux vous dire que j’ai capoté vraiment, vraiment beaucoup. Si je prenais le bus d’après, je manquais mon bus de connexion et ne pouvais me rendre jusqu’à Yokote… j’était vraiment dans la merde…et il était hors de question que je reste une journée de plus à Tokyo… j’allais encore être en retard! Qu’est-ce que Diana (la dame chez qui je suis) allait penser de moi… j’aurais tellement voulu être dans la peau de quelqu’un d’autre à ce moment là! Je me suis dit que je prendrais quand même le prochain bus et m’arrangerais pour prendre un train jusqu’à destination… ou bien rester dans un hôtel là-bas pour la nuit et prendre le bus le lendemain. J’ai extraordinairement réussi à échanger mon billet sans avoir à payer encore une fois, ce qui fut un baume sur mon pauvre cœur… ou plutôt pas une bombe… je veux dire que ça ne m’a pas rassuré tant que ça parce que ça allait déjà assez mal, mais si j’avais dû payer encore… aye aye aye… j’aurais vraiment perdu des bautes même si le corps humain n’est pas supposé en avoir… tsé.

Je me suis réfugiée dans un internet café pour écrire à mon oncle ma détresse et lui demander de me trouver le meilleur moyen pour se rendre à Yokote. J’ai écris à mes amis de Montréal presque en larme pour leur demander de se connecter à internet car j’avais vraiment besoin qu’on me calme… Hrag a eu le message et a essayé de m’aider. Juste de lui parler m’a calmé un peu. Mais imaginer, je n’avais pas dormi de la nuit et quasiment pas celle d’avant non plus et j’étais dans une situation vraiment chiante… j’avais juste le goût de dormir et de revenir en arrière, arriver juste quand le bus partait… mais non, je n’ai pas eu cette chance… je suis partie, ai téléphoné à mon oncle qui n’avait toujours pas vu ses messages et il m’a trouvé le shikansen qui se rend jusqu’à Yokote… c’était supposément 45$ genre, j’étais tellement soulagée! Dans le bus j’ai tellement dormi, quoique ce n’était pas très confo et que je ne me sentais pas full shape disons. Quand j’ai voulu acheter le billet de Shikansen, ça m’est revenu à 88$ au lieu… ouin… sur cette ligne de Shikansen là, spécifiquement, il n’y a que des reserved seats, pas de unreserved, ce qui est deux fois plus cher… je ne sais pas c’est quoi la putain de différence entre les deux, tout ce que je sais c’est qu’elle est vraiment chiante! Donc d’avoir manqué mon bus la première journée m’aura coûté très cher : un nouveau billet, une nuit supplémentaire à l’hôtel, la sortie au Vanilla (je ne le regrette pas, c’est pas ça!), et le shikansen… aye aye aye… en tout cas, là ça va très mieux disons, je suis arrivée et j’ai relaxé sur le fait que ça m’a coûté cher…

La famille a l’air super gentille. Il y a trois filles : Miku, Mayu et Lina, ainsi que leurs parents. Ils demeurent dans l’école privée d’anglais de la mère, Diana. Ça ressemble à une maison mais il y des cartons avec des mots en anglais vraiment partout!!! Et puis des bureaux et un tableau dans la chambre où je dors! Mais heureusement, ils chauffent partout! Yokote est très au nord de l’île principale du Japon, mais étonnament, il fait moins froid que je ne le croyais. Je peux tu vous dire que j’en suis très contente. Et il ne fait pas aussi humide qu’à Konu!

J’ai fait ma première journée de travail disons. Diana donne ses cours plus souvent dans des écoles et trucs du genre, tandis que Chris travaille ici. C’est principalement avec lui que je vais travailler. Il est vraiment smatte. Son vrai nom c’est Takaashi mais dans l’école tout le monde a adopté un nom anglophone. Il va m’aider dans mon apprentissage du japonais et puisqu’il parle très bien anglais déjà, je vais lui apprendre un peu de français. Je lui ai déjà appris ‘ça pue’ et des trucs du genre. Je reviens d’un onsen… c’est malade comme ça relaxe… pis c’est tellement plus cool que de prendre seulement une douche! La famille fait tout le temps ça car ils ont pas de douche dans leur maison. Enfin, je ne sais pas comment je vais être utile ici, mais Takaashi dit que je le suis juste en étant présente. Bon, je vais essayer de me rendre encore plus utile!

Je vous laisse sur ça, bande de cocos. J’ai rajouté les photos sur l’autre blog, en passant!

Jya!

Melanie


Advertisement



7th March 2006

salut ma belle,j'espere que tu vas bien, je suis contente que tu soit enfin arrivé à destination! redonne moi des nouvelles! xxx
9th March 2006

yup yup
don`t worry, be happy! Content que tu n`ait pas eu a repayer le billet, juste voir ta face quand tu as payer la 2e fois.. oof, j`en ai quasiment pleurer ;-)

Tot: 2.187s; Tpl: 0.02s; cc: 9; qc: 58; dbt: 0.0387s; 2; m:saturn w:www (104.131.125.221); sld: 1; ; mem: 1.4mb