Chine : Escale a Qingdao


Advertisement
China's flag
Asia » China » Shandong » Qingdao
August 12th 2009
Published: August 17th 2009
Edit Blog Post

L'artifice européen

En débarquant a Qingdao apres plusieurs semaines passées en Asie, le voyageur occidental que je suis est quelque peu dérouté. L'architecture de la vieille ville se fait coloniale, les églises remplacent les temples et la biere supplante le thé sur les terrasses. Pour un peu, je pourrais croire que j'ai bouclé le grand tour et que je suis de retour quelque part en Europe, n'était-ce cette population, toujours chinoise, et la langue parlée, toujours incompréhensible. Et oui, Qingdao s'est trouvée sous concession allemande pour un temps, au début du XXe siecle, ce qui explique que les vieux édifices batis sur les collines me paraissent un peu familiers. On comprend aussi mieux pourquoi la biere est reine dans ces rues. Héritage teuton s'il en est, les habitants lui vouent une vraie passion, la municipalité lui a consacré une rue entiere et, un peu comme a Munich, le divin breuvage est feté durant une quinzaine, a la fin aout. La brasserie et le savoir-faire de l'époque en ont fait une biere renommée dans tout le pays et meme au-dela. Les futs argentés s'empilent dans les angles des terrasses, prets a déverser de grands flots d'or et de mousse.

Touché coulé, ciel plombé et poulpe rebelle : le salut viendra de France (eh oui !)

Soucieux de continuer mon petit trip sans prendre la voie des airs, aussi longtemps que faire se peut, je me rends du coté du port afin de dénicher un billet de ferry pour la Corée du sud. Et la, c'est le drame. Au guichet de la seule compagnie assurant la liaison, on m'annonce que le bateau est "broken". Pas moyen de savoir si c'est du sérieux ou s'il ne s'agit que d'une petite avarie. Je demande si ca vaut la peine que je revienne aux infos d'ici deux jours ; on me fait signe que oui ; je me raccroche a cet espoir sans trop y croire et lorgne déja sur les offres, ma foi fort tentantes, des compagnies aériennes. Tout se décidera sous 48 heures. En attendant, j'erre dans les ruelles de la ville ; un petit crachat londonien leur donne un aspect tristounet.

Le soir venu, je tente une sortie avec Ma Lee, un universitaire du Hénan en vacance sur la cote. Soirée sympa placée sous le signe des barbecues et de la biere, dans les rues pluvieuses de la vieille ville. Evidemment, venir a Qingdao et ne pas déguster les produits de la mer, c'est un peu comme se rendre en Valais et snober la raclette et le fendant. On passe a coté de l'essentiel. Je me laisse donc tenter par une belle piece de poiscaille délicieuse et je goute meme un tentacule de poulpe grillé, pas mal du tout ! Je fais par contre l'impasse sur les gros vers, presque aussi larges que longs, qui se tortillent encore sur le plat. Quoique, tant qu'a etre beau mal toute la nuit, j'aurai pu etre plus aventureux encore. En effet, cette nuit-la a été de loin la plus rude depuis mon départ. Ce salopard de poulpe m'a bien eu. Coupable tout désigné, je suis sur que c'est lui !

Vaseux et plissé a mort au réveil, je ne peux cependant me résoudre a passer la journée a broyer du noir a l'hotel. Apres un premier test réussi dans un parc environnant, je pars pour le front de mer pour une tranquille ballade. L'apres-midi, je commence a me sentir mieux et échafaude les bases du plan "rétablissement". Direction le supermarché Carrefour. Pour le coup, je ne lésine pas sur les moyens et claque plus de 160 yuans en bouffe : pain aux 4 céréales d'Allemagne, beurre salé de Nouvelle-Zélande, olives d'Espagne et camembert de Normandie ; il n'y a que les tomates qui sont du pays. A passé 10 balles la piece de fromage, je vous promets que je l'ai savourée celle-la 😊 Toujours est-il que ce petit pique-nique improvisé m'a fait le plus grand bien. Il ne manquait que le petit coup de rouge pour parachever le tout.

Apres la pluie... le beau temps

Le matin suivant, retour a la guichetterie du port. Petit miracle, on m'annonce le rétablissement de la ligne de ferry d'ici 5 jours. Je ressors de la triomphant, avec en poche un billet pour la Corée pour le mercredi 12 aout. Le soleil refait timidement quelques apparitions et j'en profite pour arpenter a loisir les quelque 40 km de front de mer qu'offre la ville. Tour a tour déserte et ultra-fréquentée, moderne et surannée, aménagée en place ou en parc, la cote de Qingdao a tout ce qu'il faut pour occuper les belles journées d'été. Délaissant les plages bondées, en définitive peu attractives pour qui s'est déja plongé dans les eaux claires de l'Asie du sud-est ou des Caraibes, je passe plus de temps dans les parcs paisibles qui surplombent les vieux quartiers. Il y a du linge étendu sur les terrasses, et c'est joli. Nino s'y plairait a coup sur !

Le vendredi soir, j'accompagne Deepesh et Natacha, un jeune couple de sympathiques Britanniques, jusqu'a "Beer Street". En chemin, nous tombons sur une incroyable rue souterraine illuminée et décorée de restaurants et bars. Les facades sonnent creux et un ciel aux couleurs trop parfaites pour etre vraies est peint sur la voute. Y a meme de petits avions aux lumieres clignotantes qui le traversent, suspendus a un fil a peine visible. Kitchos a souhait, mais nous sommes sous le charme ! Arrivés sur Beer Street, nous nous installons sur une terrasse pour déguster un pichet du breuvage en question avec quelques snacks. Deepesh, qui est aussi un fanatique de voyages, examine d'un oeil circonspect les verres vides crasseux qu'on nous offre, gesticule et, en souriant, part d'un grand "Unbelievable ! This has no chance to happen." Les serveuses le regarde ébahies quand il rembarre les verres et disparait dans le resto pour aller en chercher d'autres. La scene semble aussi amuser un groupe de jeunes chinois qui viendront nous demander une photo par la suite. Je retiendrai de cette soirée ces mots : "You keep the dream alive", que Deepesh m'adresse lorsqu'il apprend que je suis sur la route pour plusieurs mois, a passé 30 balais. Visiblement un projet qui le taraude lui aussi depuis un moment.

A la recherche de Lao Che au Lao Shan

A 40km de Qingdao, le Lao Shan (le Mt Lao) offre l'opportunité d'une superbe excursion a la journée, voire meme plus. Les rencontres n'en finissent pas durant cette semaine et, en chemin, je sympathise avec un groupe de quatre jeunes diplomés chinois venus chercher de l'embauche sur la cote. Nous passerons la journée ensemble, ce qui me rendra la visite plus agréable et facile.

Forets denses de pins, rochers dominant de petits villages de pecheurs, cascades d'eau claire, voila le genre de panoramas qui vous attend au Lao Shan. Autant dire que je me suis régalé. En outre, mes compagnons ont eu la bonne idée d'embaucher pour la journée une habitante du coin qui, lorsqu'elle n'est pas en mer pour pecher, s'improvise guide pour les touristes venus crapahuter sur la montagne. En plus d'etre un lieu historique et une montagne sacrée, le Lao Shan est réputé pour la qualité des eaux de source qui y coulent. Ce n'est pas un hasard si celles-ci servent aussi a la fabrication de la biere Tsingtao. Par contre, j'ai eu beau demander si on connaissait un certain Lao Che dans le secteur, personne ne semble etre au courant. On m'a dit de chercher du coté de Shanghai. Reprise de l'enquete d'ici quelques semaines donc 😊

Derniere rencontre chinoise et Ciné 3D

Durant mes deux derniers jours a Qingdao, une jeune prof d'anglais de Pékin, a la bouille souriante et au look tout droit sorti d'un manga, m'a pris en affection et s'est fait un devoir d'améliorer mon pietre niveau de chinois, tandis que nous visitions la ville. Grace a elle, je commence a reconnaitre quelques caracteres et a comprendre leur sens, mais c'est loin d'etre gagné. Nous avons tout de meme feté mes progres relatifs autour d'une montagne de dumplings, suivie d'une séance de ciné 3D ; a cet égard, je ne peux que vous recommander le dernier petit bijou des studios Pixar : UP ! En anglais hein, malgré le talent de mon prof, j'aurai pas capté grand'chose a la version chinoise :D

Bail bail China

55 jours apres mon arrivée a Pékin, me voila au bout de ce premier épisode chinois. Sur le pont du ferry qui m'emmene vers Incheon, je regarde disparaitre la cote de Qingdao. J'attendais énormément de ce périple en Chine ; je n'ai pas été décu, j'ai vu tant de choses fantastiques et fait de formidables rencontres, mais je suis maintenant content de passer a autre chose, espérant que la Corée m'offrira des expériences tres différentes. Suis-je resté trop longtemps en Chine ? Peut etre. Je peux maintenant dire, avec une bonne dose de certitudes, que mon second séjour sera plus bref. Les plages désertes du sud-est de l'Asie commencent a m'attirer comme des sirenes, au meme titre que les grands espaces paisibles d'Australie et de Nouvelle-Zélande. Mais d'ici la, je suis curieux de découvrir ce que vont me réserver la Corée et le Japon...



Additional photos below
Photos: 14, Displayed: 14


Advertisement



17th August 2009

Haha les chinoise peuvent pas résister au charme du Valaisan c'est connu :) Bonne chance pour la suite de ton périple en Corée !
17th August 2009

i can not understand except the pics
it is a pity that i can not read French .but i guess it is really nice!!
17th August 2009

haha
well,it is pity that i can not read French,but i guess the Kasey said i am charming~~~haha right?
19th August 2009

hehe Yuan, nice to see you around. Don't worry about Kasey, this art martial expert and well-known cooker has a bit to much of imagination :D
19th August 2009

LOL !! To much imagination ... Iff you want :) Valaisan is an expert of charming nice chinese lady ! Sorry for my bad englisch but i am just the best cooker around the word not the best speaker haha :)
21st August 2009

T'es le meilleur Do. Même les chinois font de la bière comme la Tsingtao mais par contre, il te reste à trouver du vin blanc chinois (une amigne de Lao Shan peut-être..)
22nd August 2009

Bravo nan nan
Quel talent, tu me fais rêver mon petit Indiana Ferd!!! Toujours un plaisir de suivre ton épopée fantastique. Bonne continuation en Corée
23rd August 2009

Ah mon cher Kasey, tu es trop dur envers toi-meme. Vu d'ici ton anglais parait aussi bon que ton maniement du couteau de cuisine :) Hey, Trazera, je t'avoue que j'ai été tenté de tester le vin chinois, mais finalement j'ai préféré baster. La région de Qingdao est pourtant assez réputée pour son vignoble parait-il, mais bon, je n'oserais pas comparer ca a une Amigne de par chez nous. Ah Sullivan Gloin ! Ce nom semble surgir du passé, un peu comme celui d'Obi-one :) Merci pour tes éloges l'ami ! Je viens de jeter un oeil sur les photos de votre petite rixe a l'ombre du Cabanon. Vous avez l'air de tenir la forme, verre de blanc a la main pour Sulli, binch pour Kasey et rouge pour Trazera, comme il se doit ! Santé et a+ les gars !

Tot: 0.952s; Tpl: 0.089s; cc: 13; qc: 28; dbt: 0.0238s; 1; m:saturn w:www (104.131.125.221); sld: 2; ; mem: 1.3mb