Chine : Retour à Pékin


Advertisement
China's flag
Asia » China » Beijing
July 13th 2009
Published: July 14th 2009
Edit Blog Post

Après une coutre escale à Shenyang, que je commence à connaitre comme ma poche, me voilà à nouveau dans le train à grande vitesse à destination de la capitale. Quatre heures de trajet désormais, contre presque le double il y a trois ans à peine, encore un signe que le pays, résolument avide de modernité, se transforme à un rythme prodigieux, pour le meilleur comme pour le pire. Courbes aérodynamiques pour une vitesse de pointe en exploitation dépassant les 250 km/h, les trains de classe D reliant certaines grandes villes du pays offrent une alternative de choix à la voie des airs.

Au programme de cet ultime séjour pékinois, la visite de la très courue Cité Interdite, un jour de détente au Palais d'été avec Flo et une escapade rapide dans la provinciale Chengde, au nord de la capitale. On est parti !

Au coeur de la Cité Interdite

Résidence de deux dynasties impériales successives, ce vaste ensemble de palais, pavillons, temples et jardins, ceints par de hautes murailles rouges, fut interdit d'accès au commun des mortels pendant près de 500 ans. Empereurs, ministres, eunuques et concubines y menaient une vie faite de luxe et d'intrigues, à l'instar de celle des Cours d'Europe.

Aujourd'hui située en plein centre ville, la Cité Interdite parait etre le site le plus visité de la capitale. Chaque jour dès l'ouverture des portes, ce sont en effet des meutes de touristes chinois et étrangers qui déferlent entre ces murs centenaires. Se frayer un chemin dans cette foule compacte et bruyante n'est pas toujours chose aisée, au point que la visite des principaux temples et palais peut parfois s'apparenter à une véritable épreuve physique. Cela dit, le lieu est si vaste que l'on peut aussi facilement s'isoler dans une petite cour ombragée, histoire de s'en remettre. L'audioguide est une option séduisante, sinon indispensable, pour la visite. Il permet de se repérer dans ce dédale de ruelles et est muni d'un système GPS qui déclenche automatiquement les commentaires au fil de vos pas. De petites diodes lumineuses indiquent sur la carte les points ou vous ne vous etes pas encore rendus. A vous ensuite de choisir votre itinéraire, selon vos préférences. J'ai pour ma part beaucoup apprécié le monumental Mur aux Neuf Dragons, ainsi que les expositions du trésor impérial, comprenant notamment des sculptures de blocs de jade absolument gigantesques et une jolie collection d'horloges anciennes venues de Chine, mais aussi d'Europe et de... Suisse !

Les cousins à l'assaut du Palais d'été

9h00 tapante en ce vendredi matin ; je pénètre dans le lobby du Westin Chaoyang Hotel, un cinq étoiles de la capitale. Sur le dallage noir qui brille plus fort qu'un miroir, les attaché cases glissent sans bruit, tandis que des buisnessmen cravatés plaisantent dans leur costume sur mesure en velours, en attendant leur Merco noire avec chauffeur ganté de blanc. Avec ma coupe de cheveux approximative, ma barbe de trois jours, mon t-shirt flottant et les restes de bouffe chinoises que je trimballe dans un sac en plastique, j'ai conscience de ne pas vraiment coller dans le paysage. Néanmoins, le personnel me gratifie de charmants sourires en me saluant. Aaaah, le look "blondin occidental" en Asie, ca ouvre meme les portes des palaces et, pour l'occasion, je me vois meme gratifier d'un "Sir". J'ai pas l'habitude. Après avoir fait mander ma cousine, Dame Roduit, à la réception, je patiente quelques instants en observant les costards qui défilent. Pas de gueules connues cependant. Dommage ! Flo m'apprendra par la suite qu'elle a pourtant déjà croisé Will Smith et Jackie Chan dans le secteur. Pas mal pour une première semaine !

Après un trajet en métro et d'apres négociations avec un chauffeur de rickshaw, nous voila au Palais d'été... une nouvelle fois en ce qui me concerne. Il faut dire que c'est peut etre le site pékinois qui m'a le plus séduit et qu'une journée presque entière ne m'avait pas suffit pour en faire le tour. Deux bonnes raisons d'y revenir donc, qui plus est accompagné cette fois-ci. Ballades sur les rives du lac à l'ombre des saules centenaires, dégustations de beignets et grimpette jusqu'au pied de la Tour des Essences Bouddhiques nous ont occupé jusqu'au début de l'apres-midi. Nous nous sommes ensuite offert une croisière privée reposante, à l'instar de nombreux autres plaisanciers constellant le lac et les canaux de leurs petites embarcations. A peine rentrés au port, nous ne boudons pas notre plaisir de poser pour la photo avec une ribambelle de gamins aux anges. Meme dans ce coin très touristiques, nos deux tetes blondes ne semblent pas passer inapercues !

Chengde : escapade en province

J'ai quitté la moiteur de la capitale durant deux jours pour me rendre 230km au nord-est, à Chengde, une petite bourgade, que dis-je, un hameau d'à peine 800'000 habitants. Ca fait bizarre de se retrouver dans une ville à taille humaine qu'il est envisageable de visiter à pied. C'est ici que les Empereurs venaient jadis se reposer et chasser le gibier, au milieu des vallées couvertes de forets impénétrables. Le coin a passablement changé depuis, mais il reste de cette époque un pavillon de chasse qui est devenu par la suite un palais. Rustique en comparaison de la Cité Interdite, mais pas dénué de charme. L'endroit est entouré d'un vaste parc forestier, ou gambadent les troupeaux de biches, affolées par les meutes de touristes chinois, et offre de jolies promenades entre collines, lacs, ponts et temples.

Plus impressionnants, les huit temples de l'Extérieur, batis plus ou moins à la meme époque pour agrémenter cette résidence de montagne impériale. Comme le temps me manquait, je me suis contenté d'en explorer que deux, sans doute les plus courus. Le premier, le Temple de Puning, abrite une statue de la déesse bouddhique Guanyin haute de 22m. Cela m'a rappelé le Temple de Gandan à Ulan-Bataar, mais cette effigie de bois orangé luisant est incontestablement plus belle que son homologue mongole. Dotée de 42 bras démesurés et d'un visage à l'expression énigmatique, il en émane une majesté peu commune. Le second temple, le plus vaste de tous, attire énormément de visiteurs, car il s'agit d'une réplique gigantesque du Palais du Potala, dont l'original sur trouve à Lhassa. Plutot impressionnant et plaisant à visiter, pour le fun, car il n'en émane aucune atmosphère religieuse, le sanctuaire n'étant pas en activité.

Jour 100 !

13 juillet 2009, c'est le centieme jour de route pour moi et le dernier de mon séjour à Pékin. Ce soir, j'embarque en effet à bord d'un train de nuit à destination de Luoyang, dans le Hénan, quelque 500km plus au sud à vol d'oiseau. Je suis donc allé faire mes adieux à Flo avant de partir. Elle en a profité pour me faire visiter son palace, avant de prendre son service. Première fois que je dépasse le hall d'entrée d'un 5 étoiles, j'ai pu déguster un cappuccino avec la cousine, confortablement installés au dernier étage de la tour vitrée du Westin Chaoyang, dans l'Executive Lounge, ordinairement réservé aux VIP. La visite a ensuite pris une tournure assez dangereuse pour moi. Si j'ai pu supporter assez bien le salon de coiffure et le centre de fitness, j'ai failli pleurer quand j'ai vu la piscine de l'hotel, immense, quasi-déserte et agrémentée de chaises-longues qui invitent au farniente. Et j'ai failli craquer lorsque nous sommes entrés au resto, en voyant les plateaux de fromages et les bouteilles de vin ! Il a fallu s'éloigner de là en vitesse pour éviter la crise 😊

Et voilà, une superbe conclusion pour cette première partie de mon voyage en Chine, autour de la capitale. A titre rétrospectif, je vous fait voir encore certaines photos que j'ai recues de Corée, pour de très bons souvenirs de mon passage sur la Muraille et à Pékin.


Additional photos below
Photos: 12, Displayed: 12


Advertisement



19th July 2009

Félicitations
J'ai trouvé sur internet votre blog et je me permets de vous féliciter. Il est très, très bien écrit et me fait penser au blog de mon fils. Il est lui aussi entrain de voyager. Parti de Paris le 29 mars, il se trouve depuis 3 jours en Mongolie. Vous avez une petit longueur d'avance sur lui. Lui, est parti pour 2 ans. Je vous souhaite une bonne continuation.
20th July 2009

Bonjour Martine ! Un grand merci pour votre commentaire, c'est vraiment sympa de passer me lire. Ravi que cela vous plaise ! A l'occasion, laissez-moi l'adresse du blog de votre fils, ca m'intéresse toujours de lire d'autres voyageurs. Bonne continuation !
28th July 2009

Blog de mon fils
Merci Frisco de m'avoir répondu ! Voici le blog de mon fils Geoffrey : http://www.ne-mattendez-pas-pour-diner.fr/ Geoffrey a tendance en plus à aimer nous faire peur, pour donner un peu de piment à ses récits mais je n'aime pas ça du tout, j'ai assez peur comme celà.... Je suis heureuse, mon mari et moi, allons le retrouver le 7 août en Mongolie et Pékin et j'étais allée le voir avec sa soeur aînée et ma petite fille, à Istanbul, début juin. J'ai imprimé vos récits pour me donner des idées de parcours ! Bonne continuation.
10th August 2009

UB
j'ai rencontré votre fils à UB dans une guest house ou nous étions . j'ai des enfants dont un geoffroy qui est parti au bresil. vous avez un fils extraordinaire et en tant que maman vous pouvez être très fier.je n'arrive pas à obtenir son blog... Genevieve Uyanga pour mes amis mongols
1st September 2009

mon fils ?
Bonjour Geneviève C'est de mon fils que vous parlez ????? Je vous remercie beaucoup ! mais , je ne suis pas sûre que ce soit lui: bien qu'en effet, c'est un bon fils ! Frisco semble lui aussi merveilleux ! Le blog de Geoffrey est: ne-mattendez-pas-pour-diner.fr

Tot: 0.164s; Tpl: 0.053s; cc: 10; qc: 27; dbt: 0.0152s; 1; m:saturn w:www (104.131.125.221); sld: 2; ; mem: 1.2mb