Zanzibar


Advertisement
Tanzania's flag
Africa » Tanzania » Zanzibar » Nungwi
November 20th 2020
Published: November 21st 2020
Edit Blog Post

Lundi 26 octobre : c’est aujourd’hui qu’officiellement mes vacances commencent. Ça ne sera pas facile. Entre 6 :00 et 8 :00 du matin. C’est le chaos a l’aéroport de Bangui. J’ai fait mon test pour le virus chinois le vendredi matin, pour avoir le résultat le samedi matin, or le samedi matin ce n’était pas prêt. Je me pointe quand même le lundi matin à l’aéroport. Qu’est-ce que je peux faire ? Ils refusent que je fasse le check-in sans le certificat de l’Institut Pasteur. Par la grâce de Dieu et grâce au dispatch de la MINUSCA, je réussi à retourner au centre-ville à l’Institut Pasteur et à obtenir rapidement mon certificat. Je laisse mes valises dans le bureau de MOVCON a l’aéroport. L’aller-retour vers le centre-ville ça s’est bien passé, le gardien de sécurité a l’Institut m’a reconnu et m’a fait entrer rapidement. J’ai pu finalement prendre mon avion mes avec un peu plus de stress d’accumulé. Très content d’être dans l’avion. Vol vers douala, correct. C’est rendu à Douala que l’atterrissage est avorté, en effet il y a de trop grosses pluies. On survole Douala pendant un bon 30 minutes avant d’atterrir. A Douala, c’est également le chaos. C’est un peu comme aux USA, il n’y a pas trop de facilitée pour les voyageurs en transit. Tu dois ressortir et réenterrer. Heureusement je ne suis pas le seul dans cette situation, il y a également une Indonésienne et un gros black US dans cette situation de labyrinthe administratif. Heureusement que j’avais également mon certificat pour le virus chinois, cherchant à faire de l’argent avec cette taxe informelle, les agents de l’aéroport le demandent constamment. Le vol vers Addis, tranquille, je regarde le film franco-français, J’accuse, sur l’affaire Dreyfus. En soirée vers 20 :00 j’arrive finalement a Addis, tout est bien, tout est OK. C’est assez bien organisé. Malheureusement, l’hôtel de transit où me loge Ethiopian Airlines, n’a pas l’eau chaude. Ben, fuck la douche ! Le souper sera un peu de poisson frit et du riz au resto de l’hôtel. C’est quand même un peu sympathique comme endroit.



Mardi 27 octobre : Déjeuner a l’hôtel de transit, correct, avec le levé du jour. Formalités à l’aéroport d’Addis, tout est OK. Vol Addis-Zanzibar, OK, mais je vais arriver 2 heures plus tôt que prévue. Et il se produit exactement la même chose que pour le vol à Douala, l’atterrissage est avorté à cause de la pluie. Il y a effectivement des pluies diluviennes a notre arrivée. On va survoler zanzibar 15-20 minutes de plus avant de pouvoir atterrir. Heureusement que la navette de l’hôtel est quand même là malgré le changement d’horaire d’arrivé du vol. C’est un bon véhicule. Première fois à Zanzibar. Je ne savais pas trop à quoi m’attendre. Mais le trajet entre l’aéroport et mon hôtel, tout au nord, le Riu Palace, me désole un peu. Bien que Zanzibar soit une station balnéaire reconnues et qu’il y ait une multitude d’hôtels sur la cote, le centre de l’ile donne l’image malheureuse de l’Afrique sous développée. A l’hôtel, tout est tout simplement parfait, l’hôtel est sur la coche. Belle grande chambre. Je dirais même un peu luxueuse. Malgré cela il y a quand même deux staffs qui me rendent visite en soirée pour réparer des luminaires et pour remplir le minibar qui était vide à mon arrivé. J’ai un petit balcon avec une belle vue sur la mer, l’océan Indien. Soirée tranquille, j’en profite pour faire un petit ménage de mes valises. Resto, c’est un buffet de resort, c’est bien, standard.



Mercredi 28 octobre : Je me fais livrer mon déjeuner a la chambre. Solide ! Il y a tout : fruits, yaourt, fromage, jambon, beurre, confiture, lait au chocolat, pain, croissant, etc. Je fais un peu d’internet, avec le wifi de l’hôtel, je serai ici pour deux semaines, donc il n’y a pas de presse pour allez sauter dans la mer. Je me paye un excellent massage, ils appellent ça, Deep Tissue, ça fait mal mais tu te sens tellement bien par après ! 100 USD pour 1.5 heure, de 9 :30 à 11 :00. Ensuite pour relaxer je vais au bar de la terrasse, deux cocktails, Zanzibar Blue et un Daiquiri. Un peu de magasinage a la boutique de l’hôtel, dont un t-shirt, en tout 77 USD. Un autre épisode de relaxation, cigare et bière sur mon balcon avec vue sur la mer de 14 :30 à 17 :30. Marche sur la plage a la tombée de la nuit, de 18 :00 à 19 :00. Je vais me coucher tôt, je suis un peu fatigué, il est environ 20 :30.



Jeudi 29 octobre : Je me fais encore livrer le déjeuner a la chambre. Un peu d’internet et terminé le petit ménage de ma valise. Je me fais faire un autre massage, cette fois j’essaye le truc avec des pierres chaudes, 120 USD, de 11 :30 à 13 :00. C’est bien, mais pas trop différent d’un massage normal. Je vais me baigner dans une piscine du complexe, celle près du bar Tiara. Je suis pratiquement seul, mais c’est très cool. Sur le bord de la piscine de 15 :00 à 18 :00.



Vendredi 30 octobre : Le matin j’essaye une autre piscine, celle près du bar Sunshine, la encore je suis pratiquement seul. Je suis là de 9 :00 à 12 :00 et j’en profite pour prendre quelques cocktails. En après-midi je vais me baigner dans ce leur jacuzzi, en fin de compte c’est compte une petite piscine d’architecture arabe. Je suis tout seul là aussi. Mais c’est une belle ambiance relaxante. Je reste là de 14 :30 à 17 :00.



Samedi 31 octobre : Pendant toute la journée je suis en excusions, de 8 :30 à 15 :30. Je me suis booké en fait deux tours. Le premier dans une ferme d’épices. Très intéressant. J’apprends que malassa en indien ça veut dire mélange. J’apprends ce qu’est un jack fruit, un dorian (le fruit qui pu), je vois un arbre a café robusta, de la citronnelle, de la cannelle (en fin de compte c’est vraiment l’écorce d’un arbre), l’arbre ylang-ylang pour la fabrication de parfum, j’en avait déjà vu à Madagascar, la vanille, qui semble très compliqué et difficile à produire, la cardamome, une épice que je ne connais pas du tout et un arbre a poivre. Ensuite c’est le tour de Stone Town. Une autre expérience enrichissante. Pleins de petites rues coupe gorges. Toutefois, plusieurs bâtiments aurait besoin de rénovation. C’était un important marché d’esclaves à l’époque, maintenant sur le lieu du marché d’esclaves comme tel, ils ont construit une cathédrale. En soirée je marche sur la plage a la tombé du jour, de 18 :00 à 19 :00. Il y a aussi un petit concert de musique a la principale terrasse de l’hôtel de 21 :00 à 23 :00, pas mal cool.



Dimanche 1 novembre : Je passe la matinée a la piscine principale du complexe, de 9 :00 à 12 :00. En fin d’après-midi, je fais finalement ma première saucette dans la mer. C’est une très belle plage. Pas trop de vague. Fond sablonneux avec pas beaucoup d’algues, c’est bien parfait. Je reste sur le bord de la mer de 16 :00 à 18 :00.



Lundi 2 novembre : Je vais finalement aux gym, de 9 :45 à 10 :15. Je pensais y aller régulièrement pendant mes vacances mais ça sera finalement la première et la dernière fois que je vais y aller. Journée assez pluvieuse. Sieste dans la chambre de 13 :00 à 14 :30. Je retourne me baigner à la piscine isolée du bar Tiara de 16 :00 à 17 :00. Prends quelques rhum&coke a la terrasse de 17 :00 à 18 :00 et finalement je vais à la plage pour regarder un peu le couché de soleil de 18 :00 à 18 :30.



Mardi 3 novembre : Une autre journée pluvieuse. Mais je vais quand même à la plage et je fais de la baignade de 11 :00 à 13 :00. Ensuite une sieste jusqu’à 16 :00.



Mercredi 4 novembre : Je vais finalement faire mon test pour le virus chinois. J’attends à la réception pour le transfert à l’hôpital de 9 :00 à 10 :00. Finalement tout s’est très bien passé. C’est un tout petit hôpital de campagne, l’équivalent de trois petites maisons collées. C’est tenu par un Egyptien. Je serai de retour à l’hôtel a 11 :00. Je me paye mon troisième et dernier massage, un autre Deep Tissue de 15 :00 à 16 :30. Apres ça, quelques cocktails sur la terrasse de 16 :30 à 18 :30. Pendant une bonne partie de la journée, je vais quand même suivre avec attention et intérêt les élections US. Ici il n’y a pas CNN, je vais suivre cela sur RT, le CNN des Russes, intéressant, ils gardent malgré tout une certaine objectivité, même si on sens une certaine propagande indirecte.



Jeudi 5 novembre : Paraitrait que c’est le jour de mon anniversaire. Ça commence bien, je serai à la plage les pieds dans l’eau de l’océan indien de 9 :00 à 11 :45. Apres ça une sieste dans la chambre jusqu’à 16 :00. Je vais retourner à la plage de 16 :00 à 18 :30. Vers 19 :00, juste avant que j’aille souper, l’hôtel me fait parvenir à ma chambre une grosse bouteille de champagne avec deux coupes. C’est un geste apprécié et qui était inattendu. Mais je décline le cadeau, je n’aime pas le champagne. L’hôtel me propose une table spéciale pour mon anniversaire, je décline également, préférant manger de façon incognito et calmement. Alors que je m’apprête à me coucher vers 22 :00, l’hôtel récidive avec cette fois un immense gâteau de fête, cette fois j’ai du accepté 😉 C’était très gentil.



Vendredi 6 novembre : Les journées commencent à se ressembler. Je serai à la plage de 9 :00 à 11 :30. Je vais finalement à la petite piscine du complexe. La dernière que je n’avais pas faite. Très belle vue sur la mer. J’y serai de 14 :00 à 17 :30.



Samedi 7 novembre : A la plage de 9 :00 à 12 :30. J’en profite pour faire deux bonnes marches, de chaque cotée de l’hôtel. Du cotée droit de l’hôtel, il y a un hôtel abandonné, intéressant, un peu spooky. Il fait très chaud. J’en profite pour prendre plusieurs photos, notamment de pêcheurs qui réparent leurs filets de pêche. Après le lunch, je retourne à la boutique de l’hôtel. Avec toutes les plus belles intentions du monde, j’essaye une chemise rose, non, ce n’est définitivement pas pour moi ! Mais j’en profite pour m’acheter deux paires de caleçons de style et de couleurs africaines. Quelques mojitos à la terrasse de l’hôtel. Comme d’habitude, le reste de l’après-midi ça sera une sieste dans ma chambre, il fait juste trop chaud pour rester dehors. En soirée, une autre expérience intéressante et enrichissante. J’essaye finalement le bidet. Expérience non concluante, échec lamentable, mon cul est toute mouillé et la marde n’est pas toute partie ! En soirée, je suis retourné voir le spectacle de l’hôtel, intéressant, mais les mêmes tounes que la dernière fois. Je suis resté de 21 :00 à 22 :00.



Dimanche 8 novembre : Normalement, même en congé, j’ai pris l’habitude de me lever assez tôt, 6 :00-7 :00 heure, mais là je fais un peu la grasse matinée, ça ne me tente pas trop de me lever. Finalement, je vais me rendre à la plage pour 10 :30, je vais y rester jusqu’à 12 :30. Je fais une autre grande marche sur la plage. J’en profite pour m’acheter un petit souvenir. Un cadre sympathique d’un coucher de soleil, 5 USD. Il y a une multitude d’hôtels sur la côte de Zanzibar. Les architectures sont parfois intéressantes. En fin de soirée, je joue finalement au beach volleyball avec un groupe de Russes, on ressemblait vraiment aux mecs du film Top Gun, même style de joueurs.



Lundi 9 novembre : J’apprends le matin en me levant que mon vol du lendemain, 10 novembre est annulé, en fait il est reporté au jeudi 12 novembre. Petite problématique, même si l’hôtel peut paraitre presque qu’a moitié vide, il semblerait qu’en fait il est plein. Les seules chambres de disponibles sont ceux réservées pour booking.com, je dois donc faire une demande sur ce site. Pour deux nuits supplémentaires, il y a une Suite de disponible à 650 Euros, bon, eh bien ça sera ça alors. J’en profite, tant qu’a y être pour me booker un tour demain pour allez voir la foret Zorani, ou quelques choses du genre, et Prison Island. Je relaxe en prenant un Red bull sur la terrasse de l’hôtel. Je tiens à préciser que je suis entouré de méchantes méga belles femmes russes en bikini, je prends mon temps pour terminer mon Red bull, je ne suis pas pressé. En soirée, a la télé, film de guerre classique avec Mel Gibson, We Were Soldier, sur l’utilisation des hélicoptères en zone de combat au Vietnam.



Mardi 10 novembre : Méchante pluie en matinée. Je pars quand même en excursion, de 8 :30 à 16 :00. Premier tour, la foret Jozani. C’est une marche tranquille en forêt. On voit quelques singes dans les arbres. Ce qui est également intéressant c’est de voir la végétation dans une mangrove. Il y a quand même une forte odeur de boue et de marde dans une mangrove. C’est une belle place pour faire un film d’horreur. Ensuite c’est une excursion a Prison Island. Ça été construit par les Britanniques, qui d’autres, pour emprisonner les prisonniers politiques à la fin du 19ieme siècle, or, cela n’a en fait jamais servit de prison, mais plutôt de lieu de quarantaine pour la fièvre typhoïde et le choléra. A l’époque, le sultan c’est rendu en voyage diplomatique aux Seychelles. Il avait apporté comme cadeau des épices de Zanzibar, en échange les Seychelles lui on remis deux couples de tortues. Sans prédateurs, les tortues de l’ile sont maintenant plus de 2 000. Je croyais que ce tour était pour être un peu cul cul. Ça me semblait très féminin comme excursion. Mais j’ai été agréablement surpris. Ce sont de très belles bêtes, de belles bibittes. Trop cute.



Mercredi 11 novembre : Toute la journée en excursion, Safari Blue, de 8 :00 à 18 :00. Excursion sur un bateau de style voilier arabe, un dowl, ou quelque chose du genre. Du snorkeling, beaux petits poissons de toutes sortes de couleurs, baignade dans des sandbank, des petites iles de dunes de sable, un autre épisode de snorkeling, petit tour dans une sympathique lagune avec des eaux turquoise. Il y a un couple de Grec, un couple de Français vivant à Dubaï, 4 couples de Russes, moi, deux guides et trois matelots. Lunch sur une ile sablonneuse. Visite de deux gros baobabs, des arbres typiquement africains. Et ensuite retour par la voile jusqu’au port. Pratiquement ma dernière journée à Zanzibar et c’est aujourd’hui que j’ai attrapé un petit coup de soleil dans le dos. Quand même, deux semaines au soleil sans coup de soleil.



Jeudi 12 novembre : En matinée en faisant mes valises tranquilles dans ma chambre / Suite, petit film classique a la télé, Wolf, film des années 90 avec Jack Nicholson qui se transforme en loup-garou. Quitté l’hôtel vers 10 :45. Arrivée a l’aéroport vers 12 :00. Toutes les formalités plus ou moins OK, me gossent un peu avec mon certificat de virus chinois, mais bon, je réussi à passer. L’aéroport est assez petit. Je m’attendais peut-être à quelque chose de mieux pour une station balnéaire, mais bon, c’est quand même mieux qu’a Bangui. Le vol pour Addis c’est bien passé. A l’aéroport d’Addis en fin de soirée aussi tout s’est bien passé. L’hôtel de transit sera le Skylight, un bel hôtel avec des chambres confortables.



Vendredi 13 novembre : Bon petit déjeuner au Skylight. Les formalités au de part de l’aéroport d’Addis se font très bien et rapidement. Vol Addis-Douala, OK. A douala, on ne me fait pas trop chier avec le certificat du virus chinois. Je prends finalement le vol Douala-Bangui. Retour en République centrafricaine en fin de soirée.


Additional photos below
Photos: 223, Displayed: 33


Advertisement



22nd November 2020

Grosse vie sale
23rd November 2020

Merci de nous partager tes photos et impression !
Peux-tu nous faire un petit topo de ton travail actuelle qui est probablement aussi intéressant que tes vacances !

Tot: 0.047s; Tpl: 0.025s; cc: 7; qc: 24; dbt: 0.0095s; 1; m:saturn w:www (104.131.125.221); sld: 1; ; mem: 1.3mb