Égypte, suite et fin


Advertisement
Egypt's flag
Africa » Egypt » Upper Egypt » Aswan
January 27th 2009
Published: January 27th 2009
Edit Blog Post

Abu SimbelAbu SimbelAbu Simbel

Grosses têtes de Ramses II
Lors de la dernière mise à jour, nous nous apprétions à gagner Assouan, ville toute au sud de l'Égypte non loin de la frontière avec le Soudan. Par chance, notre chauffeur (nous avions loué une minivan pour le transport) n'était pas du type suicidaire comme le reste des égyptiens et le trajet a été très relax. Nous sommes arrêté dans les villes de Edfu et de Kom Ombo pour visiter deux temples dédiés aux dieux Horus et Sobek. Le temple de Horus à Edfu comptait probablement la plus haute concentration de touristes au pied carré qu'il nous ai été donné de voir. Probablement parce que c'est le temple le mieux préservé d'Égypte. Par contre, le temple de Kom Ombo était pratiquement désert, donc plus agréable à visiter, même s'il est en ruine.

Assouan est une ville beaucoup plus grosse que je me l'imaginais. Pas de cabanes en pierre, de rues de terre et d'ânes broutant un peu partout. Plutôt de hauts immeubles, beaucoup de voitures et des dizaines de bateaux de croisière ancrés dans le Nil le long de la corniche (c'est le nom qu'on donne à la rue bordant le Nil dans les villes égyptiennes). Nous nous sommes installés
AssouanAssouanAssouan

Nil à Assouan
dans un hotel qui ne valait pas ce qu'on a payé pour et qui avait l'air d'avoir hébergé des touristes pour la dernière fois en 1997. On soupçonne d'ailleurs que les étages en bas de nous servaients de logements sociaux.

N'ayant pas le temps de visiter grand chose le jour de notre arrivé, nous avons plutôt tenté notre chance au souk pour faire un peu de magasinage. Il s'agit du plus gros marché derrière celui du Caire et on retrouve les mêmes bébelles dans tous les kiosques sur environ 1 kilomètre. Nous avons tous mis à l'épreuve nos talents de négociateurs. Les marchands égyptiens tentent particulierement d'extorquer les étrangers en commençant les enchères à jusqu'à 5 fois la valeur de l'article (et probablement plus...). C'est dans ce souk que nous avons eu les meilleurs (et les premières...) offres pour la vente de Valérie et de Anne. D'abord 5 chameaux, puis 100!!! On a aussi eu une offre pour 300 bananes. Par contre je ne connais pas le taux de change entre le chameau et la banane. Une autre offre était d'un milliard de chameaux, mais je doute que c'était une offre ferme ou que l'acheteur était solvable.

Deuxième
AssouanAssouanAssouan

Nil à Assouan
journée à Assouan relaxe débutant par une marche de 1h15 à la recherche d'un restaurant pour déjeuner. Assouan, comme plusieurs villes d'Égypte, compte très peu de restaurants si l'on tient compte de leur population. Cela est dû principalement au fait que les touristes qui viennent dans la ville mangent et dorment sur les bateaux de croisières. Pour les touristes indépendants, il est donc assez difficile de trouvers des endroits variés pour manger. En trois jours, nous avons d'ailleurs dû essayer tous les restaurants à touristes d'Assouan (qui se comptent sur les doigts d'une main).

En après midi nous avons pris le traversier vers l'ile d'Éléphantine pour visiter des villages nubiens. La Nubie est la région/civilisation qui couvrait le sud de l'Égypte et le nord du Soudan au temps des pharaons er jusquà tout récemment. Avec la construction du grand barrage au début du sièce, un immense lac artificiel (le Lac Nasser) a recouvert le territoire où vivaient les descendants des nubiens, et plusieurs sont donc venu s'établir sur l'ile d'éléphantine (pas d'éléphants par contre). Même si l'ile est à environ 100 mètres de Assouan, c'est comme changer de pays tellement ça ne ressemble pas à la ville. Les maisons
De l'herpes avec votre poulet grillé?De l'herpes avec votre poulet grillé?De l'herpes avec votre poulet grillé?

Les joies des menus égyptiens traduits
sont en pierre et en boue. Des chèvres, moutons, poules et autres animaux se promenent un peu partout dans les villages. Il y a même des enfants qui jouent dans la rue (ce qu'on voit très rarement, bizarement, dans le reste de l'Égypte). En se promenant nous sommes tombé sur "l'Animalia", un musée un peu amateur sur la vie nubienne. On y est d'abord allé pour encourager la petite madame et pour le prix très bas (25 cennes), mais ce fut en fait très intéressant, et on a même pu prendres des bébés crocodiles dans nos mains. Le groupe a d'ailleurs unanimement classé l'animalia devant le gigantesque Égyptian Museum du Caire dans notre palmares de nos musées préférés. Devant également le Musée de Nubie d'Assouan, que nous avons visité plus tard dans la journée. Cet autre gigantesque musée traite de tout ce qui peut toucher de près ou de loin la civilisation nubienne. Consensus du groupe: un peu trop beaucoup d'informations sur un sujet dont personne n'a jamais entendu parler avant de mettre les pieds à Assouan...Beau musée néanmoins.

Jeudi nous avons expérimenté pour la première fois un concept bien égyptien: le convoi. Après les attentats terroristes des années
Bébé crocoBébé crocoBébé croco

Euhhhh....
90, le gouvernement égyptien a pris des mesures pour inciter les touristes à revenir au pays. Le tourisme est d'ailleurs la vache à lait du pays alors si les touristes ont peur de venir, c'est désastreux pour l'économie égyptienne. Les autorités ont donc mis en place un système de convois escortés par la police entre les différentes villes du pays. Jusqu'à tout recemment, il était obligatoire de voyager dans le pays par convois. L'automne dernier il y a eu relachement dans les mesures de sécurité et le convoi est maintenant obligatoire qu'entre certaines villes. Le trajet entre Assouan et Abu Simbel est l'un de ceux ou le convoi demeure obligatoire. Il faut donc que les dizaines et dizaines d'autobus, de minivan et de taxis quittent ensemble Assouan à 4h00 du matin (il y a un autre convoi à 11h00) et qu'ils reviennent à 9h30. À quoi sert cette méthode? Théoriquement, à rendre plus sécuritaire le voyage. Par contre, en pratique, les effets sont plus douteux. Si j'étais terroriste, ma vie serait particulièrement facilitée si je savais qu'à chaque matin, 50 autobus vont passer à un point précis à ou vers 6h19. Ça m'éviterait alors d'attendre toute la journée au soleil
Abu SimbelAbu SimbelAbu Simbel

Moi devant
qu'un autobus passe pour lancer ma roquette. Le fait que deux voitures de police escortent les 50 autobus ne changera pas grand chose. Ce non sens dans la sécurité est présent à la grandeur de l'égypte, à par peut être dans le Sinai où on sent que c'est plus sérieux. Mais ailleurs, ça semble plus être un écran de fumé que d'autre chose. Par exemple, à chaque temple ou musée, vous devez passer votre sac à dos aux rayons X et passer dans un détecteur de métal. Si le détecteur sonne, le garde ne vous fouillera par contre que dans de rare cas. Ainsi, François s'est fait confisqué le couteau à beurre qui se trouvait dans son sac à dos à de nombreuses reprises. Il pouvait par contre rentrer sans probleme avec son couteau suisse qui se trouvait dans ses poches. La morale de l'histoire: portez toujours la bombe sur vous plutôt que dans votre sac. Également, attendez qu'un groupe de touristes arrivent pour passer la sécurité. S'il y a plus de 10 personnes en ligne, aucune chance que le garde ne perde son temps à vous fouiller...

Le convoi avait pour but de nous rendre à Abu Simbel, où ont été construits par Ramses II il y a plus de 3000 ans deux temples directement dans une montagne. Outre les quatres immenses statues de Ramses mesurant 20 mètres gravées à même le roc, les temples sont célèbres pour avoir été intégralement déménagés 65 mètres plus haut et 200 mètres plus loin que leurs lieux originaux. En effet, la construction du grand barrage et la création du Lac Nasser aurait englouti les temples n'eut été des efforts d'archéologues et d'ingénieurs et des 40 millions de dollars nécessaires à leurs déménagement. Les temples ont donc été démontés en blocs pesant environ 20 tonnes chacun puis remontés dans une montagnes artificielles un peu plus loin. Une douzaine d'autres temples ont été sauvé de la même façon dans la région.

En revenant d'Abu Simbel, nous nous sommes arrêté au fameux grand barrage (les 5$ les plus inutilement dépensés pour visiter quelque chose...) puis au temple de Philae, dédié à la déesse Isis. Comme Abu Simbel, Philae a également été déménagé, de l'ile de Philae à l'ile d'Agilkia, dans le Nil. L'ile de Philae se trouvant aujourd'hui au fond de l'eau. Le temple est similaire aux autres que nous avons vu, mais
Abu SimbelAbu SimbelAbu Simbel

Le (petit) temple de Nefertari à Abu Simbel
sa situation sur une ile au milieu du Nil lui vaut des points supplémentaires.

Après un dernier souper à Assouan. Nous avons pris le train de nuit vers Le Caire. Nous avions droit à une cabine avec des couchettes assez confortables, tellement que je me suis endormi à 9h30 et que je me suis réveillé 10 heures plus tard, presque à destination. Après notre première expérience du Caire deux semaines plus tôt, nous avons décidé de nous établir dans Zamalek, quartier plus tranquille où se trouvent la plupart des embassades. Sage décision. Nous avons passé l'après-midi à affronté les effrayants vendeurs du grand bazar de Khan Al Khalili, après notre première tentative infructueuse de trouver l'endroit. Cette fois on a demandé à un chauffeur de taxi de nous y emmener plutot que d'essayer d'y aller en marchant.

Samedi était notre dernière journée complète en Égypte. Nous avons fait l'allée-retour entre Le Caire et Alexandrie en train. Trois heures dans chaque direction, ce qui nous laissait un gros trois heures pour visiter. Notre visite a pas mal été un échec total, principalement parce que le service au restautant où nous avons diné avait le service le plus lent de l'histoire. 45 minutes pour faire un sandwich au fromage? Vraiment? Par contre on a pas manqué grand chose puisqu'à peu près rien n'a survécu de l'époque où Alexandrie rivalisait avec Rome et Athènes. Au moins on aura vu la mer Méditéranée.

Le matin du départ a été un peu stressant. J'ai essayé de réserver un taxi la vieille par téléphone mais les trois compagnies que j'ai appelé ne voulait pas placer une réservation parce que je n'avais de téléphone cellulaire (Hein?). Le lendemain matin je rapelle pour en demander un et on me dit que je ne peux pas en avoir un avant 7h00 et que j'aurai dû réserver la veille! %!%//?** On a donc pris le premier qui passait dans la rue. Pas un mot d'anglais, pas trop sûr que le chauffeur comprend où on veut aller malgré nos superbes mimes d'avion, baggages attachés sur le toit. Pittoresque! Finalement on arrive à l'aéroport pour trouver une très très longue file d'attente au bureau d'enregistrement de Égyptair. On a néanmois eu assez de temps pour manger un Oeuf McMuffin pour pour acheter pour 20$ de chocolat au duty free avec l'argent égyptien qui me restait.

Ça met donc
AlexandrieAlexandrieAlexandrie

Mer très agitée
fin à nos aventures égyptiennes. En gros ce fut une réussite. Par contre personne n'est tombé en amour avec l'Égypte. C'est surpeuplé, bruyant, pollué à l'extrême et pas tellement bien organisé pour les touristes indépendants. Si vous y aller, pensez sérieusement à prendre un tour organisé. Ça vous facilitera beaucoup la vie et vous ne raterez pas grand chose.

Lors du dernier souper, on a fait un petit retour lors duquel on a nommé nos "cool" et nos "pas cool". En gros ça ressemblait à ça:

Cool
-Les Pyramides
-Le Mont Sinai
-Le coût de la vie
-La plongée à Dahab
-La sécurité des villes (l'absence de crime)
-Le musée de Louxor
-L'Animalia (François)
-La rive ouest de Louxor (Jonathan)
-La ride de train de 14 heures
-Les films/téléromans égyptiens

Pas cool
-Le Caire
-La pollution
-Le faible rapport qualité-prix des hotels/restaurants
-La sécurité des villes (le trafic/les conducteurs fous)
-La façon dont les femmes sont traitées
-Les mesures de sécurité ridicules/inutiles
-Se faire lancer des roches par des enfants près de Khan Al Khalili la deuxième journée
-La ride de bus de 18 heures
-Tous ceux qui veulent t'extorquer de l'argent
-L'efficacité (ou le manque de)
Amphithéatre romainAmphithéatre romainAmphithéatre romain

Ruines à Alexandrie


J.M.

J


Additional photos below
Photos: 12, Displayed: 12


Advertisement

Chameau musical Chameau musical
Chameau musical

Tout le monde devrait avoir son chameau chantant!


29th January 2009

photos !
Ouin, tu as vraiment des belles photos... je suis jalouse... Un jour peut-être j'verrai des vraies pyramides !! ;) Il chante quoi comme musique ton chameau ?? Trop cute. Vas-tu l'installer à coté de ton lama ?? :P Bon retour dans le frète !

Tot: 0.055s; Tpl: 0.018s; cc: 12; qc: 28; dbt: 0.0083s; 1; m:saturn w:www (104.131.125.221); sld: 1; ; mem: 1.3mb