Kananga 5


Advertisement
Congo, Democratic Republic of the's flag
Africa » Congo Democratic Republic » West » Kananga
June 11th 2013
Published: June 11th 2013
Edit Blog Post




Lundi 13 mai : Pommes de terre.



Mardi 14 mai : Restant des pommes de terre et patrouille avec les militaires.



Mercredi 15 mai : Haricots.



Jeudi 16 mai : Je dois partir 1 semaine à Kinshasa pour suivre une formation de 2 jours pour les nouveaux arrivants dans la mission. Je sais, c’est un peu illogique, mais c’est obligatoire et je suis payé. Départ de Kananga à 15 :00 après 1 heure de vol, arrivé à Kinshasa à 15 :00. Problèmes de transport majeur, le bus qui devait venir nous chercher est arrivé avec 2 heures de retard. Ensuite, en cours de route le moteur a surchauffé et il a fallu attendre une autre heure pour que celui-ci refroidisse. En plus, il faut compter les embouteillages monstres de la capitale. Bref, je suis finalement arrivé dans ma chambre d’hôtel à 20 :00, soit 5 heurs après mon arrivé. Je suis plus ou moins chanceux, il y a un gros supermarché qui vient d’ouvrir tout près de l’hôtel, un Shoprite, une chaine sud-africaine. Le diner ça sera une sandwiche jambon et fromage, avec des doritos, du yaourt et une barre de cochemolat. Douche avec juste un peu d’eau douche, première fois depuis l’Ouganda. Dodo, claqué.



Vendredi 17 mai : J’ai pu acheter le magasine Jeune Afrique, donc ça me fait un peu de lecture. Ma formation aura lieu mardi et mercredi prochain. Je décide de marché un peu dans la ville et de faire de la reconnaissance. La ville reste pourrit mais avec de légères améliorations : nouvelles routes, nouveaux magasins, nouveaux centre d’achats, nouvelles boites de nuits, etc. En me promenant dans un compound UN je croise par hasard le colonel roumain qui m’avait accueilli et hébergé lors de mon arrivé à Kananga. Il procède aux formalités administratives de départ pour retourner chez-lui. Il y a environ un mois, j’ai été nommé membre d’une commission d’enquête sur la mort par noyade d’un soldat sénégalais en octobre 2012. Donc, un autre hasard, la responsable venant d’apprendre que je suis à Kinshasa m’appelle pour que l’on se rencontre. Bref, aujourd’hui je devais me pogner le cul mais j’ai passé plus de 2 heures en réunion dans son bureau. Un peu de magasinage au magasin UN, je fais des commissions pour les gens de Kananga : une bouteille de whiskey pour un collègue, une bouteille de rince bouche pour un autre, etc. Moi, je cherche des lames de rasoir, je n’en trouve pas. Je suis obligé de me rabattre à acheter un rasoir, le Gilette Fusion Proglide. Après essai à l’hôtel, je dois avouer que c’est drôlement efficace ! Les annonces ne sont pas trop exagérées ! C’est la perfection au masculin ! Pour le lunch; 2 croissants au cochemolat, 2 yaourt et une barre de cochemolat. Sieste. En soirée sortie manger dans un resto italien avec une ancienne collègue de la Côte-D’ivoire et un groupe de latinos. Très bonne lasagne. Rencontre un autre Québécois sympathique de Gatineau qui travaille à la sécurité au HCR. Terminé la soirée dans une boite de nuit. Ça ressemble un peu à chez-nous, les bières sont à 5 $ au lieu de 1 $. Bonne musique. C’est sur que la clientèle reste majoritairement des expats, mais il faut quand même noter une petite présence d’une classe moyenne congolaise. Couché à 2 :00 AM.



Samedi 18 mai : Je vais luncher avec mon amie dans un buffet chinois situé au dernier étage d’une tour à bureau. Nous avons une vue sur le fleuve Congo et de Brazzaville de l’autre côté. J’avais déjà entendu parler de ce resto mais c’est la première fois que j'ai l’occasion d’y venir. Ça a couté quand même 25 $. Très bons choix, variés, les mets sont quand même différents des buffets chinois de chez-nous. Pour digérer le repas on fait une petite marche dans la ville, sur le boulevard du 30 juin, genre d’avenue des Champs-Élysées africain. J’ai pu acheter contre toute attentes mon magasines The Economist d’un simple vendeur ambulant. En soirée, sortie pour l’anniversaire d’une espagnole travaillant pour l’agence britannique de développement dans un resto sympathique. Je suis encore bourrer de chinois. Je prends juste un Tonic. Ensuite ressortie dans la même boite qu’hier. Notre groupe comprenait un brésilien travaillant pour son ambassade, un colombien et une flamande travaillant pour l’UNICEF, un autre colombien travaillant pour le HCR, mon amie du Costa Rica et un militaire uruguayen. Disons que la langue espagnole était à l’honneur. Pris 3 bières. Rentré pour 1 :30 AM.



Dimanche 19 mai : En matinée je retourne au magasin UN pour acheter un téléphone pour ma bonne. Je croise par un pur hasard le chef de la section électorale de Kinshasa que j'avais rencontré en 2011 avec le Centre Carter et qui était sur le panel d’intervieweur lors de mon entrevue pour venir ici. Je le remercie de m’avoir embauché. Il me répond que ce n’était rien de personnel et que j’étais pleinement qualifié. Il me propose même de quitter Kananga pour rejoindre son équipe à Kinshasa. On verra bien. En après-midi avec mon amie on va manger des brochettes de chèvres dans un petit maquis d’un quartier populaire. La chèvre, ce n'est vraiment pas mon type de viande préféré, mais pour aujourd’hui ça fait la job. Pour ce qui est de l’hygiène, disons qu’on saura seulement demain matin comment mon corps réagira ! On arrête pour prendre des croissants et des pains au cochemolat dans une nouvelle et immense boulangerie. C’est plein. Full. Ultra populaire. Faut croire que les kinois aiment le pain ! Durant tout le reste de la journée, il n’y a pas eu d’eau et d’électricité à l’hôtel. Bref, Kinshasa ou Kananga, ça reste le Congo !



Lundi 20 mai : En matinée visite d’un compound UN que je n’avais jamais visité, appelé joyeusement Cotex. Rien à signaler. Achat du Jeune Afrique à l’hôtel luxueux, Le Memling. Achat dans une pâtisserie d’une salade strasbourgeoise et d’un mille-feuille. Rencontre pendant une partie de l’après-midi pour la commission d’enquête. J’apprends en soirée que ma formation prévue le lendemain a été annulée et que je dois donc retourner à Kananga sur le prochain vol. Coucher à 20 :00.



Mardi 21 mai : Réveille à 3 :30 AM. Le transport UN me prend à 4 :10 AM. Arrivé à l’aéroport à 5 :30 AM. Déjeuner, pain au cochemolat à la cafette UN de l’aéroport. Départ vers 8 :30 AM. Arrivé à Kananga vers 10 :30 AM. Lunch, gros changement, porc et riz ! Toute la journée j’ai eu des réunions pour la commission d’enquête (BOI). Terminé ma longue journée vers 21 :00. Diner, retour aux ananas et aux arachides.



Mercredi 22 mai : Toute la journée sur le BOI. On a été sur les lieux de l’incident. À 21 km de Kananga, 1 heure pour y aller, et une heure pour le retour. Lunch, haricots. Terminé la journée à 18 :15.



Jeudi 23 mai : BOI de 7 :00 à 20 :00. Retour une deuxième fois sur les lieux de l’incident. Lunch, restant des haricots. Visite de la morgue et de l’hôpital entre autre.



Vendredi 24 mai : BOI de 8 :00 à 18 :30. Journée des pommes de terre. Rencontre avec le médecin notamment et fais quelques appels au Sénégal.



Samedi 25 mai : Gym de 7 :00 à 7 :30, trop faible et fatigué pour lever quoi que ce soit ! Restant des pommes de terre. BOI de 9 :00 à 18 :00. Rencontre avec le président des pêcheurs notamment.



Dimanche 26 mai : Journée de travail comme une autre. BOI de 10 :00 à 18 :30. Lunch, poulet et riz.



Lundi 27 mai : Une autre très grosse journée aujourd’hui, BOI de 9 :00 à 21 :30. Lunch, ananas et bananes.



Mardi 28 mai : BOI de 8 :30 à 18 :30. Lunch, haricots.



Mercredi 29 mai : Journée un peu plus relaxe aujourd’hui. BOI de 8 :30 à 17 :30. En soirée discussion animée avec mon voisin et 2 autres personnes sur les nombreuses incohérences administratives dans les UN. Énorme mouche dans mon whiskey, qu’est-ce que tu veux, on l’enlève et on continue à boire ! Lunch, restant des haricots.



Jeudi 30 mai : En avant midi, travaille encore sur les questions du BOI. En après midi, je retourne à Kinshasa pour suivre ma formation qui avait été annulée la semaine passée. Départ à 17 :00 et arrivé à 17 :00. Arrivé dans ma chambre d’hôtel à 19 :00. Sandwiche jambon fromage avec des chips et un yaourt.



Vendredi 31 mai : Attend le transport UN de 10 :00 à midi. Je retourne au magasin UN pour faire des courses pour des collègues de Kananga : whiskey, dentifrice et sucre. En soirée, sortie avec un autre Québécois rencontrer lors de mon dernier séjour à Kinshasa. Resto libanais chic : entrées d’humus, de purée d’aubergines, d’ailes de poulet à la provençale, des boulettes de viandes aux cerises et un genre de salade appelé attouche. Comme plat principal : grillade de viande; poulet, bœuf et chèvre. 2 bières et un gin tonic chacun, le bill est monté à 125 $. Au resto de 20 :00 à 23 :00. Regarder TV5 Monde à la télé jusqu’à 1 :30 AM.



Samedi 1 juin : Petit déjeuner à 9 :00 dans un genre de KFC sud-africain, Hungry Lion. Ça se ressemble beaucoup mais ça ne goûte pas pareille. 3 morceaux avec salade de choux. Mais disons que c’est intense une dose de gras comme ça si tôt le matin ! Mais je n’étais pas le seul ! Il y avait au moins 3 autres clients. Rien de spécial, resté dans ma chambre à lire, faire la sieste et regarder la télé. En soirée, 3 pains au cochemolat avec 3 yaourts.



Dimanche 2 juin : Une autre journée tranquille dans ma chambre d’hôtel à lire et à faire la sieste. En soirée, j'ai été invité par une collègue indienne à un souper. J’ai été surpris, moi d’habitude je déteste pas mal la bouffe indienne, mais la je peux dire que c’était bien. Retour à l’hôtel à 20 :00.



Lundi 3 juin : Un autre manque d’organisation des transports UN, j’attends le transport de 10 :00 à 12 :15. Je fais des courses pour des collègues. Je rencontre également une Tchèque qui est arrivé en même temps que moi dans la mission et avec laquelle j'avais fais les formalités administratives d'arrivé à Entebbe à la fin de novembre. En soirée, je vais dans un resto grec avec une collègue béninoise de Kinshasa et une ancienne collègue américaine avec qui j’ai travaillé pour le Centre Carter en 2011 ici à Kinshasa. Filet de poisson, 30 $. Au resto de 20 :00 à 22 :30.



Mardi 4 juin : Finalement, je me présente à cette fameuse formation. On va être que deux, moi et une femme des Philippines. Les présentations du matin : MONUSCO Mandate Overview, Protection of Civilian et HIV/AIDS. Pour le lunch, je me pointe à une très bonne pâtisserie tout près. Soupe aux poireaux, salade au poulet et parmesan, un coke et un mille-feuille, 25 $. Présentation de l’après-midi : Environnement, Finance, IT, Human Rights, Ombudsman, Internal Audit. En soirée pour souper, barre de cochemolat Toblerone acheté au magasin UN.



Mercredi 5 juin : Présentation de la matinée: Médical et Security. Pour le lunch je retourne à ma pâtisserie : soupe aux courges, salade du chef et coke, 20 $. Présentation de l’après-midi, Conduct & Discipline et Transport. En soirée un autre Québécois rencontré par hasard me reconduit à l’hôtel. Souper en soirée dans un resto italien avec la collègue Tchèque. Entré de rouleaux de printemps, filet de poisson avec purée, mousse au cochemolat, 40 $.



Jeudi 6 juin : Réveil à 3 :45 AM. Transport UN viens me chercher à 4 :40 au lieu de 4 :00. À l’aéroport à 6 :00. Rencontre un major franco-canadien. Il vient d’arrivé pour une mission de 6 mois. Il sera chargé de la liaison entre l'armé congolaise, les forces de la MONUSCO et celles de la nouvelle Brigade d’intervention, laquelle a reçue du Conseil de sécurité un mandat plus offensif pour venir à bout de la multitude de groupes rebelles à l’est du pays. Retour à Kananga, poulet et riz. En soirée, regarde un match de tennis avec mon voisin. Je déteste le tennis, mais il n’y a pas grand-chose d’autre à faire. Serena William, une femme qu’on dirait qui fait du tennis depuis que je suis ti-cul, a massacrée une pauvre italienne.



Vendredi 7 juin : Journée spaghetti. En soirée, regarde un autre match de tennis, un Français qui c’est fait bouffer par un espagnol.



Samedi 8 juin : Au travail de 9 :00 à 13 :30 pour suivre une formation sur la décentralisation donné par une ONG. Vraiment ennuyeux et inutile. Restant du spag.



Dimanche 9 juin : Pour une fois que je peux me réveiller tard, 9 :30. Rien de spécial, je vais au boulot pour profiter de l’internet. Poulet et riz.



Lundi 10 juin : Journée haricots.


Additional photos below
Photos: 15, Displayed: 15


Advertisement



11th June 2013

CONTENT
JJL très content pour toi tu as repris ton bâton de pèlerin je viens a peine d'apprendre que Carla est ici d'ailleurs j'ai suivi s9on interventi9on sur RFI ce matin
11th June 2013

Allo Jean-Jacques, Ca fait longtemps le vieux. Je vois les photos de ton voyage - tres jolies. Porte-toi bien mon ami. Patrick

Tot: 2.239s; Tpl: 0.086s; cc: 9; qc: 31; dbt: 0.0456s; 2; m:saturn w:www (104.131.125.221); sld: 1; ; mem: 1.4mb