Laguna Colorada / Laguna Verde (ou Comment se Rendre sur la Lune)


Advertisement
Bolivia's flag
South America » Bolivia » Potosí Department » Uyuni
March 1st 2012
Published: March 1st 2012EDIT THIS ENTRY

28 février 2012

Je suis toujours avec les deux chilien, les deux brésilien et l´australienne à Uyuni. On se lance aujourd´hui dans une expédition au creux de la cordillière des Andes en 4X4.

On passe de villages perdus en villages encore plus perdus, là où les enfants tombent sans pleurer, là où les enfants morvent plus qu´ils sourient.

Les chiens jappent parfois à notre passage mais le plus souvent, ils ne font que traverser les rues poussièreuses en bouettant. Le soleil brûle et le vent souffle chaud.

On s´éloigne des villages miniers de "Vila Vila" et de "San Cristobal". Ce seront les derniers villages qu´on verra de la journée.

On entre dans une plaine aride où les rares plantations de quenoa s´efforcent de pousser. Les autruches (mais pourquoi y-a-t-il des autruches sauvages en Bolivie?) s´enfuient à notre arrivée tandis que les lamas, comme des grosses chèvres, nous regardent passer avec leur regard perdu.

Plus on s´enfonce, plus les montagnes se font présentes. Pics enneigés. C´est grandiose. Le soleil brûle toujours autant. Mais dès qu´il se cache derrière les nuages, la température baisse d´un cran.

Le paysage devient bientôt désertique. Le peu de verdure qui poussait éparse a disparu. Faute de nourriture, les lamas ont aussi quitté le décor. Autour de notre 4X4, il n´y a plus rien d´autre que du sable, de la rocaille et des étranges structures de pierres difformes. Quelques fois, des lacs assaillient par les flamand roses andins apparaissent comme des oasis au milieu du néant. Vraiment incroyable.

On arrive à destination en fin d´après-midi: Laguna Colorada. Je n´arrive pas à compter le nombre de flamand roses dans la lagune teintée de rouge devant notre dortoir. Trop nombreux. Mais j´arrive à les photographier par contre.

Je suis à 4700m d´altitude.

Je suis au milieu de nulle part.







29 février 2012

"Feet they hardly touch the ground / Walkin´on the moon / My feet don´t hardly make no sound / Walkin´on Walkin´on the moon" The Police




Le réveil est plutôt ardu ce matin. La voix de notre chauffeur édenté s´infiltre dans le dortoir. Quelques mots en espagnol... et la lumière fût.

Il est 5h00AM.

Frigorifiés, on pose nos fesses dans le 4X4 ronronnant. Il n´y a qu´un faible fil de lumière derrière les montagnes enneigées.

La route croche est cahoteuse.

Personne n´est réellement réveillés dans le jeep. Le soleil sort paresseusement sur le paysage vidé de toutes formes de vie.

On roule dans un décor lunaire. Un volcan fume au loin. La terre crache sa pression en geysers comme une bouilloire que personne ne débranche.

À certains endroits, la boue gonfle et éclate comme des bulles de savon. Sous nos pieds, on ressent les entrailles de la terre gronder. Assister à un tel spectacle, ça ne sa fait qu´en haute altitude. Ici, on frôle le 5000m. Mon corps semble s´être adapté car je ne ressent aucun effet indésirable. Bon. C´est peut-être dû aux feuilles de Coca que je me colle au creux de la joue depuis deux jours mais peu importe, je me sent plutôt bien pour un gars qui avait la tête sur le point de fendre à La Paz.

La route se poursuit jusqu´à la frontière du Chili où les deux chilien de notre expédition quitteront notre 4X4 pour en prendre un autre en direction de leur Pays natal. Pour nous, demi tour en direction de notre point de départ: Uyuni.

L´hôtel que je m´y trouve n´offre plus de chambre simple. Au diable les dépenses, je me paye le lit queen à moi tout seul. Oh merde, j´y pense... le seul linge qu´il me reste de propre est une paire de combine....




Notes à Moi-Même:

1- Je ne suis pas encore certain de savoir quel est le plat typique bolivien. Patates, riz, quenoa, porc, poulet, boeuf... et pouvez-vous me dire pourquoi chacun des restos à touristes offrent toujours 40 sortes de pizza? Peut-on manger autre chose que de la pizza?

2- Je suis en pleine mutation. Mon visage s´effrite comme un lézard qui change de peau. Le coup de soleil de la Valle de la Luna à La Paz a été si violent, qu´íl m´a fendu le haut du nez. Et vous, avez-vous déjà pleumé dans les oreilles?




Etienne X


Additional photos below
Photos: 15, Displayed: 15


Advertisement



14th March 2012

Je pensais pas dire ça un jour mais je veux le lama ass!

Tot: 0.222s; Tpl: 0.019s; cc: 11; qc: 51; dbt: 0.0778s; 51; m:apollo w:www (50.28.60.10); sld: 2; ; mem: 6.5mb